Faire du bien à la forêt pendant ses loisirs

Passer ses vacances au profit de l’environnement ? Le projet « Voluntourismus » montre comment cela est possible dans le parc naturel du Sud de la Forêt Noire.

Des bénévoles dans le Sud de la Forêt-Noire
Des bénévoles dans le Sud de la Forêt-Noire Sebastian Schröder-Esch
Christine Peter, le parc naturel du Sud de la Forêt-Noire
Christine Peter
Le parc naturel du Sud de la Forêt-Noire

Madame Peter, vous êtes responsable du secteur tourisme durable dans le parc naturel du Sud de la Forêt-Noire. Le projet « Voluntourismus » permet à des bénévoles de faire quelque chose pour la nature pendant leurs vacances. De quoi s’agit-il ?

La perte de la biodiversité est un problème mondial. Comme dans un château de cartes, tout s’imbrique. Si, par exemple, des plantes indigènes sont éliminées par des espèces invasives, certains insectes disparaissent. D’autres animaux ne trouvent plus de nourriture. Notre projet sensibilise les participants à la valeur de la nature et à l’importance d’un écosystème intact qui est notre base vitale. En outre, les bénévoles passent de bons moments ensemble, mettent la main à la pâte avec des experts locaux de nos partenaires du projet ; ils apprennent beaucoup de choses et, le soir, ils voient ce qu’ils ont accompli. C’est une grande satisfaction et un soutien précieux pour la région.   

A qui s’adresse ce projet ?

A tous ceux qui aiment la nature et le mouvement. Lors de nos missions d’une journée, par exemple, des bénévoles, à l’aide de scies, de sécateurs et de haches, créent des couloirs d’envol pour les coqs de bruyère menacés d’extinction ou aident à supprimer des espèces végétales introduites. Notre voyage actif comprend des missions de bénévolat et un programme touristique. Pendant une semaine, les participants vivent dans une ferme de la Forêt-Noire vieille de 300 ans et gérée de manière durable. Ils ont ainsi un aperçu authentique de la culture et du mode de vie de notre région.   

Que doivent-ils apporter ?

Nous fournissons du matériel et un goûter ; les participants doivent avoir le pied sûr et être en bonne forme physique. C’est avec plaisir que nous accueillons tous ceux qui souhaitent tenter l’expérience. Actuellement, nous réfléchissons à la possibilité de proposer des missions dans d’autres langues ou, par exemple, pour des personnes handicapées. 

Le terme « Voluntourismus » est composé de « Volunteering » (bénévolat) et de « Tourismus ». Le parc naturel du Sud de la Forêt-Noire est l’une des quatre régions modèles allemandes. Des projets associant vacances et engagement sont également testés dans la réserve de biosphère du Mittelelbe, dans le parc national de la Müritz et dans le parc national de la mer des Wadden du Schleswig-Holstein. Le projet a le soutien de l’Office fédéral de la protection de la nature avec des fonds du ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la nature, de la Sûreté nucléaire et de la Protection des consommateurs.

© www.deutschland.de