Les lieux du souvenir

Il y a 75 ans, la Seconde Guerre mondiale prenait fin en Europe. il est possible de visiter en ligne  les scènes où la guerre a eu lieu. 

 L’appli des projets culturels sur Berlin allie 1945 et 2020.
L’appli des projets culturels sur Berlin allie 1945 et 2020. Mainworks, akg-images_Sputnik

La Wehrmacht allemande a capitulé le 8 mais 1945 sans condition devant les alliés. En Allemagne, cette date est entrée dans l’histoire en tant que jour de la libération du nazisme. Aujourd’hui encore, elle est célébrée dans de nombreux pays européens comme jour de commémoration. Pour le 75e anniversaire, de nombreux sites commémoratifs allemands proposent des visites virtuelles afin que l’on puisse faire l'expérience de l'histoire en direct, même à l'époque de la pandémie de coronavirus.

Arpenter les rues de Berlin détruite par la guerre

Du 2 mai, jour de la capitulation de Berlin, au 2 septembre, jour international de la fin de la guerre, les « Kulturprojekte Berlin » font faire au visiteur une visite virtuelle au cours du printemps de 1945. Des expositions virtuelles, une série de podcasts et une appli de réalité augmentée conduisent les visiteurs et les auditeurs sur les principaux sites berlinois de la Seconde Guerre mondiale. L’exposition « To Berlin and Beyond » est le centre du projet. Grâce à des éléments multimédias, elle permet de faire un circuit à travers le Berlin détruit en 1945 - du Reichstag à l’ancien camp de concentration de Sachsenhausen en passant par la Porte de Brandebourg. 

Un appel à la mémoire au camp de Sandbostel

Le 29 avril, le mémorial du camp de prisonniers de guerre de Sandbostel a commémoré sa libération 75 ans auparavant. 50 000 soldats alliés capturés y sont morts pendant la guerre du fait d’épidémies, de malnutrition ou ont été assassinés. Pendant les deux premières semaines après la libération, 3 000 anciens prisonniers sont décédés à la suite de traitements inhumains. En raison de la pandémie de Covid19, le mémorial dans le nord de l'Allemagne est également fermé temporairement. Une visite virtuelle ne doit cependant pas empêcher les visiteurs de découvrir l’histoire du camp. Des films, des textes et des fichiers audios complètent cette visite.   

Assister à la libération du camp de concentration de Dachau

Des équipes SS ont été formées au camp de concentration de Dachau comme surveillants pour d’autres camps. 41 500 prisonniers y ont été assassinés et plusieurs milliers ont été transportés de Dachau vers des camps de la mort. Il était prévu qu'une appli de réalité augmentée du mémorial permette aux visiteurs d’avoir un accès précis à l'histoire du camp de concentration de Dachau. Une visite virtuelle devait compléter le site actuel par des images de l’époque. Mais la crise du coronavirus a fait échouer ces plans. Le site commémoratif du camp de concentration de Dachau a maintenant mis en ligne une visite virtuelle. En plus des impressions numériques du camp, des témoins oculaires racontent comment ils ont vécu le jour de la libération.

Le projet est complété par un podcast de la station de radio allemande Bayern 2. Il raconte les dernières heures dans les camps de concentration de Flossenbürg et de Dachau et y ajoute des histoires personnelles.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: