Aktuelles_Bürgerdialog-Statments_13032017

« Les valeurs communes comptent plus que les différences »

Dans quelle Europe voulons-nous vivre ? Les réponses de trois participants au dialogue citoyen du ministère fédéral des Affaires étrangères.

« J’aimerais vivre dans une Europe unie où le plus grand nombre possible de gens s’identifient à l’idée européenne. C’est tout naturel pour moi. Mon grand-père était un travailleur immigré venu d’Italie. L’aspect européen fait donc partie de notre famille. C’est néanmoins un séjour prolongé aux Etats-Unis qui m’a vraiment fait prendre conscience de cette identité. Pour les autres, je n’étais pas l’Allemande mais l’Européenne. »  

Alessia Trovato, 19 ans, étudiante à WürzburgAlessia Trovato, 19 ans, étudiante à Würzburg© Redaktion Deutschland

 

« J’aimerais vivre dans une Europe moins bureaucratique. Les processus décisionnels sont bien trop longs. C’est un vrai problème, c’est la raison pour laquelle nombre de gens ont de la peine à s’enthousiasmer pour l’Europe. Tout devrait aller plus vite et de manière plus transparente, mais pas au détriment de la démocratie, naturellement. »

Erdem Özcan, 17 ans, lycéen à FreiburgErdem Özcan, 17 ans, lycéen à Freiburg© Redaktion Deutschland

 

« J’aimerais vivre dans une Europe où les valeurs communes – la liberté, la tolérance, l’Etat de droit – comptent plus que les différences. Pour moi, l’Europe est très présente. Je suis venue de Bulgarie en Allemagne il y a dix ans et prépare actuellement mon doctorat à l’European Molecular Biology Laboratory à Heidelberg. Mais tous n’accueillent malheureusement pas aussi bien l’idée européenne. L’Europe devrait plus attirer l’attention sur elle et informer les gens sur tout ce qu’elle fait pour eux. »  

Nade Abazova, 28 ans, doctorante à HeidelbergNade Abazova, 28 ans, doctorante à Heidelberg© Redaktion Deutschland

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires