Une bonne fusion ?

28 ans après la réunification les conditions de vie à l’est et à l’ouest sont presque au même niveau. Il reste toutefois certaines différences.

Anniversaire de la réunification de l’Allemagne en 2018 : préparations à la porte de Brandebourg.
Anniversaire de la réunification de l’Allemagne en 2018 : préparations à la port dpa

Pendant 28 ans, le Mur a séparé l’Allemagne entre l’Est et l’Ouest – et il a disparu depuis autant d’années. Le bilan de l’unité allemande depuis la réunification le 3 octobre 1990 est largement positif. Un aperçu des principaux faits.

Qu’est-ce qui a évolué positivement depuis la réunification ?

Le rapport annuel du gouvernement fédéral (Jahresbericht der Bundesregierung zum Stand der Deutschen Einheit 2018) confirme que le nivellement des conditions de vie est bien avancé. Surtout en ce qui concerne l’infrastructure, la qualité de l’environnement, l’image des villes et des villages, les conditions de logement et la santé.

Le marché du travail dans l’est de l’Allemagne a évolué favorablement. Alors que le taux de chômage y était encore de 18,7 pour cent en 2005, il n’était plus que de 7,5 pour cent en 2017 – en comparaison avec les 5,3 pour cent dans les Länder de l’ouest.

En ce qui concerne la puissance économique, l’est qui compte essentiellement des PME a presque déjà atteint la moyenne de l’Union européenne. La part de l’industrie dans la valeur ajoutée brute est aujourd’hui dans l’est de l’Allemagne supérieure à la moyenne de l’Union européenne.

Dans la compétition des places économiques, l’est marque des points grâce à des loyers souvent inférieurs, des villes et des paysages attractifs, une bonne organisation de la garde des enfants et une bonne offre éducative.

Quelles différences y a-t-il encore entre l’est et l’ouest ?

Pour ce qui est du niveau des salaires, de la force économique, de la recherche et de l’innovation, l’est de l’Allemagne accuse encore un retard par rapport à l’ouest - même 28 ans après la réunification. Le fractionnement de l’économie à l’est en est une des raisons. La plupart des grandes entreprises allemandes ont leur siège à l’ouest. De plus, de nombreuses entreprises à l’est appartiennent à des groupes de l’ouest ou étrangers.   

Et maintenant que va-t-il se passer?

Le pacte de solidarité avec l’est – qui est un soutien financier de l’Etat et des Länder de l’ouest pour  la modernisation de l’est - touche à sa fin en 2019 et deviendra une aide régionale valable pour toute l’Allemagne. Du fait des différences encore existantes, une grande partie des soutiens sera toutefois affectée aux régions de l’est.

Le problème est que le retrait de la Grande-Bretagne de l’UE va entraîner une diminution du produit intérieur brut par habitant dans l’UE. De ce fait, statistiquement parlant, l’UE va être plus pauvre et l’Allemagne plus riche. A l’avenir, les régions allemandes pourraient donc recevoir moins d’argent des fonds structurels européens. 

© www.deutschland.de