Pour la paix en Europe

La Russie est en guerre en Ukraine. Que faut-il faire pour que la paix règne en Europe ? Nous en parlons avec Marina Weisband.

Marina Weisband, native d‘Ukraine.
Marina Weisband, native d‘Ukraine. picture alliance / Geisler-Fotopress

Marina Weisband, née en 1987 en Ukraine, est psychologue diplômée et experte en participation numérique et en éducation. Elle s’engage pour ces thèmes, notamment avec les Verts, et publie dans différents médias.

Madame Weisband, vous dites que l’attaque de l’Ukraine par Poutine montre que le monde a besoin d’un nouvel ordre de sécurité.  Quelles devraient en être les pierres angulaires ?
Les pierres angulaires d’un ordre de sécurité qui promet une paix durable devraient consister en un droit international pouvant être défendu activement et devant aussi être appliqué. Actuellement, l’application du droit international est largement liée à des intérêts et est très dépendante des intérêts géopolitiques de certains Etats-nations fortement militarisés. Il faudrait structurer tout à fait autrement des organisations telles que l’ONU.

De nombreux Allemands craignent que la guerre s’étende à d’autres pays du fait des livraisons d’armes. Pouvez-vous comprendre cette inquiétude ?
Je comprends le scepticisme face aux livraisons d’armes. Mais le meilleur garant de la paix en Europe est une victoire rapide contre la Russie Si nous ne cessons de faire des concessions à la Russie, nous risquons de faire durer le conflit et de le voir s’étendre.

Vous avez de la famille à Kiev. Comment va-t-elle ?
Ma famille va mieux qu’au début de la guerre, car Kiev n’est plus activement assiégée. Mais il y a encore une pénurie d’essence, et toujours des alertes aériennes. Ma famille est très déçue par la politique internationale. Ils essaient de mener une vie normale et d’éviter les nouvelles autant que possible.

Qu’espérez-vous pour l’avenir ?
J’espère que l’Ukraine pourra suivre la voie dans laquelle elle s’est elle-même engagée, c’est-à-dire lutter contre la corruption dans le pays et devenir un Etat démocratique autonome où les gens sont solidaires. Actuellement, cette évolution est freinée par la guerre, ce qui est également l’objectif de Poutine.   

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: