« Mes enfants ont retrouvé le sourire »

Comment les réfugiés ukrainiens en Allemagne vont-ils ? Nous avons parlé avec trois femmes qui sont venues avec leurs enfants.

De gauche à droite : Viktoriya, Elena et Ellina ont fui l’Ukraine.
De gauche à droite : Viktoriya, Elena et Ellina ont fui l’Ukraine.

Viktoriya, Elena et Ellina ont fui en mars la guerre d’agression russe en Ukraine pour se réfugier en Allemagne. Elles ont trouvé un soutien auprès du lieu d’accueil « Mädchenbüro Milena » à Francfort, un organisme qui aide les femmes et les filles réfugiées à s’intégrer.

Viktoriya : J’ai fui à Francfort avec mes enfants et une amie. Nous venons de Loutsk et avons mis deux jours pour aller à Varsovie où des gens nous ont nourris et aidés à obtenir des billets pour Francfort. Ici, mes enfants vont à l’école et je prends des cours d’allemand. Il y a beaucoup de formulaires à remplir. Même si leurs grands-parents et leurs jouets manquent à mes enfants, ils voient au moins beaucoup de nouvelles choses et ils peuvent apprendre une langue étrangère. Ce qui me fait plaisir c’est que j’ai le sentiment que mes enfants et moi sommes ici en sécurité. J’en suis reconnaissante, tout comme pour le soutien qui nous est apporté. J’espère que la guerre va finir le plus tôt possible.    

Elena : je viens de Marioupol et je suis ici avec mes trois enfants et mon mari. Nous sommes partis en voiture lorsque Marioupol a été bombardée. Nous avons mis sept jours à arriver en Allemagne. Depuis peu, mes enfants ont retrouvé le sourire, j’en suis très heureuse. A Marioupol, à la fin, nous n’avions plus rien à manger. Ici, nous n’avons pas à nous en soucier. Actuellement, nous vivons dans un hôtel. Notre logement en Ukraine est détruit. A court terme, j’espère apprendre l’allemand et m’acclimater. Un de mes enfants est handicapé. Je suis reconnaissante car je reçois ici beaucoup d’aide pour intégrer mon fils. Mais je souhaite aussi apporter ma contribution ; j’aimerais trouver un travail, un logement et soutenir ma famille.  

A court terme, j’espère apprendre l’allemand et m’acclimater.

Elena de Marioupol

Ellina : je viens d‘Odessa et je suis ici avec ma fille et deux chats. Au bout d’environ deux jours, nous sommes arrivés en Moldavie puis nous avons décidé d’aller en Allemagne. Je suis heureuse que ma fille aille à l’école ici et se sente en sécurité malgré le mal du pays. De nombreuses femmes ukrainiennes ont besoin d ‘un soutien psychologique, mais, parfois, c’est difficile de l’admettre. Comme je suis psychologue, je propose des conseils à d’autres réfugiés. La plupart d’entre nous ont une bonne formation et aimeraient travailler. J’espère que cela sera possible. Tout le monde souhaite la paix mais c’est une période de grande incertitude – pas seulement pour les Ukrainiens. Cette guerre a des répercussions sur le monde entier.   

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: