« Le Covid-19 a demandé beaucoup de travail »

La présidence allemande du Conseil de l’UE - malgré les succès de dernière minute, la chancelière dresse un bilan mitigé de la présidence qui a été assombrie par la crise du Covid-19.

La chancelière Angela Merkel au Sommet de l’UE
La chancelière Angela Merkel au Sommet de l’UE Yves Herman/Pool Reuters/AP/dpa

« Beaucoup de choses n’ont pas pu être réalisées - et c'est dommage »; tel est le bilan de la présidence allemande du Conseil de l’UE dressé par la chandelière Angela Merkel.  L’Allemagne s'était préparée longuement et intensément à la présidence du Conseil de l’UE dans l’objectif de nombreux projets et sujets lorsque la pandémie est arrivée. « Le Covid-19 a demandé beaucoup de travail » a déclaré Angela Merkel à l’issue du dernier Sommet de la présidence du conseil de l’UE en décembre 2020. le bilan est toutefois positif.

La protection du climat

D’ici 2030, l’UE doit émettre au minimum 55 pour cent de gaz à effet de serre de moins qu’en 1900 – avant cette nouvelle décision, l'objectif était de moins 40 pour cent. Cet accord est un « résultat très, très important » a souligné la chancelière ; « cela a valu la peine de travailler toute la nuit pour y parvenir ».

Le Covid-19 et le fonds de relance

« J’ai poussé un soupir de soulagement » a déclaré la chancelière Merkel après la conclusion des négociations compliquées, à la toute dernière minute. Pendant des semaines, la Pologne et la Hongrie avaient refusé de lier l’aide de l’UE au respect de l’Etat de droit et bloqué ainsi aussi bien l'aide de l'UE pour remédier à la crise du Covid-19 que le cadre financier pluriannuel. Ce n’est qu’après de longues négociations au sommet qu'elles ont cédé. « C'était un travail énorme » a révélé Angela Merkel  par la suite, en donnant un aperçu de l'ampleur de la tâche.

La Turquie et le sud de la Méditerrannée

Merkel est déçue que les efforts de médiation entre la Turquie et la Grèce dans le conflit sur le gaz naturel en Méditerrannée orientale n'aient pas abouti jusqu'à maintenant.  Les offres de dialogue à la Turquie « n'ont pas été retenues » comme elle l'avait imaginé, a-t-elle déclaré. « Les activités dans le bassin du sud de la Méditerrannée demeurent, ce dont Chypre souffre tout particulièrement » 

Le Portugal prend le relais de la présidence

Le 1er janvier 2021, le Portugal prend le relais de l'Allemagne à la présidence, en tant que membre du trio de la présidence du Conseil de l’UE. Angela Merkel a souhaité bonne chance au Premier ministre portugais Antonio Costa et a ajouté : « Nous avons laissé un peu de travail ». La chancelière a également remercié le président du Conseil européen, Charles Michel et la présidente de la Commission Ursula von der Leyen : « Nous avons formé une bonne équipe afin de traiter les grandes tâches qui étaient tout simplement à l'ordre du jour pendant la présidence allemande. » En conclusion, la chancelière a ajouté, en dépit des nombreux plans et projets non réalisés : « laissez-moi vous dire que cette présidence du Conseil a été un plaisir ».

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: