« Nous devons être prévoyants. »

Le ministre d‘Etat Tobias Lindner parle des grands messages du World Health Summit pour la santé globale.

Tobias Lindner, ministre d’Etat au ministère des Affaires étrangères
Tobias Lindner, ministre d’Etat au ministère des Affaires étrangères Thomas Imo/photothek.net

LeA la mi-octobre 2022, le World Health Summit à Berlin a remis la santé globale sur l’agenda international. Tobias Lindner, ministre d’Etat au ministère des Affaires étrangères, parle des défis croissants, de l’importance de la coopération internationale, du rôle que joue l’Allemagne en la matière et de la nécessaire de prévoir les pandémies futures.

M. le ministre d’Etat, le World Health Summit 2022 devait contribuer à placer la santé globale à un niveau plus élevé. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?
Depuis sa première réunion en 2009 et après quelques années où nous l’avons organisé au ministère des Affaires étrangères, le World Health Summit est devenu le plus grand congrès international dans le domaine de la santé globale. Cette année, le sommet a joué un rôle encore plus important parce qu’il a été organisé pour la première fois en coopération avec l’OMS.

Naturellement, nous sommes à la hauteur des défis. La pandémie de la Covid-19 n’est pas encore terminée mais nous savons qu’elle n’est pas la dernière pandémie. La grippe espagnole remonte à 100 ans environ. Je ne pense pas qu’un siècle se déroulera avant la prochaine pandémie. Nous devons être prévoyants en la matière et renforcer la coopération internationale.

Le chancelier Scholz au World Health Summit à Berlin
Le chancelier Scholz au World Health Summit à Berlin picture alliance/dpa

Les pays sont-ils aujourd’hui mieux préparés aux futures pandémies ?
Au début de la pandémie du coronavirus, chaque pays a encore réagi à un rythme différent et avec des mesures différentes. Aujourd’hui, les pays, notamment dans l’Union européenne, savent qu’ils doivent coopérer étroitement. Cela vaut par exemple sur la question de la fermeture, ou pas, des frontières. Ma circonscription électorale se situe près de la frontière franco-allemande, cela a été un choc immense lorsque la frontière a été fermée au début de la pandémie.

Cela nous a appris que la solidarité internationale est nécessaire, comme nous l’a montré la répartition des vaccins. Les échanges de données sont également essentiels. Le nouveau WHO Hub à Berlin y servira aussi.

A quoi devrait ressembler une architecture sanitaire globale pour relever les nouveaux défis ?
Nous n’avons pas besoin de nouvelles institutions, il existe un grand nombre d’acteurs dans le secteur sanitaire. Mais il faut améliorer leur coopération. L’Organisation mondiale de la santé est essentielle pour la coopération internationale. Il faut renforcer l’OMS avec, entre autres, un nouvel accord sur les pandémies. Les échanges d’informations entre les pays sont également indispensables. Mais les pays industriels comme l’Allemagne portent une responsabilité particulière pour la santé globale.

Quelle est l’importance de la santé globale dans la politique étrangère ?
Le sujet joue aujourd’hui un rôle plus important dans les échanges avec les autres pays. La solidarité et la coordination multilatérale sont également indispensables dans le secteur sanitaire. Certains pays demandent par exemple si l’Allemagne peut aider avec des vaccins ou une logistique vaccinale. En ce moment, le gouvernement fédéral soutient surtout, en rapport avec la pandémie de la Covid,  la logistique dans les pays du Sud global, avec des campagnes de vaccination ou des chaînes du froid mais aussi en contrant la désinformation.

La politique sanitaire fait aussi partie de la Stratégie nationale de sécurité élaborée sous l’égide du ministère des Affaires étrangères. Quel est le rapport entre la santé globale et les questions de sécurité ?
Les pandémies peuvent affaiblir les Etats et les sociétés. Les agents pathogènes ne s’arrêtent pas aux frontières. La politique sanitaire a aussi un impact sur notre liberté de voyager et sur le fonctionnement du transport de marchandises dans le monde. La santé globale est donc étroitement associée aux questions de sécurité.

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: