Les bulletins de vote sont vérifiés trois fois

Les élections en Allemagne – qui compte les voix ? Une assesseure explique ses tâches.

Les votes par correspondance sont comptés dans un hall de foire en 2020.
Les votes par correspondance sont comptés dans un hall de foire en 2020. picture alliance/dpa

Elvira Schwintzer est l’une des 650.000 assesseures et assesseurs qui veillent le 26 septembre 2021 au bon déroulement des élections au Bundestag en Allemagne et à ce que chaque voix soit bien comptée.

Pourquoi êtes-vous assesseure ?
J’ai pris ma retraite en 2020, à 63 ans, et je voulais rendre quelque chose à la ville dans laquelle j’habite et où j’ai dirigé la bibliothèque municipale. Je suis fan du bénévolat, c’est un sentiment agréable. Je m’engage aussi dans l’Eglise protestante et je me suis toujours intéressée à la politique. Il est important de voter, sinon, on ne peut pas râler. Lorsque que mon mari et moi avons lu au printemps qu’on cherchait des assesseurs pour les élections municipales dans notre Land, la Hesse, nous nous sommes immédiatement inscrits par courriel. Notre première a eu lieu en mars, et nous serons assesseurs pour la deuxième fois en septembre 2021, pour les élections au Bundestag. Lors d’une formation, on nous a expliqué exactement ce que nous devons faire et devons taire, par exemple qui a voté et qui n’a pas voté.

Des personnes différentes recomptent trois fois à chaque table.

Elvira Schwintzer, assesseure bénévole

Quelles sont vos tâches ?
Chaque bureau de vote a plusieurs assesseurs aux tâches différentes. L’un vérifie le bulletin de vote et l’identité de l’électeur, puis l’électeur est coché dans la liste et nous demandons s’il y a des questions. La plupart des électeurs ne réfléchissent pas longtemps dans l’isoloir, ils ont apparemment déjà décidé pour qui ils voteront. On vérifie ensuite si les enveloppes scellées ont bien été placées dans l’urne. On travaille toujours une demi-journée, soit de 8 h à 13 h ou de 13 h à 18 h. Quand le bureau de vote est fermé, tous les 10 ou 12 assesseurs se regroupent. Les enveloppes sont réparties sur les tables, chacun en prend un tas et compte les voix. Des personnes différentes recomptent trois fois à chaque table, et à la fin tous ensemble. A la fin, le secrétaire inscrit le résultat. 

 

Elvira Schwintzer
Elvira Schwintzer : « Je voulais
rendre quelque chose à la ville
où j’habite. »

Êtes-vous membre d’un parti ?
Je vote toujours pour le même parti mais je n’en suis pas membre et n’ai pas de mandat. Je suis ainsi presque une exception : au moins 90 % des assesseurs sont membres des différents partis parce qu’on ne trouve pas assez d’assesseurs sinon. C’est du bénévolat, on reçoit 25 euros de dédommagement pour une demi-journée passée au bureau de vote.

Quel est pour vous le moment le plus agréable dans le bureau de vote ?
Comme la plupart des gens ne votent pas par correspondance en Allemagne mais se rendent aux urnes, je rencontre plein de connaissances du voisinage. On peut parfois bavarder un peu. C’était particulièrement agréable au printemps pour les élections municipales en raison du long hiver confiné à cause de la Covid, on ne s’était pas vu depuis longtemps.

 


Plus d’informations sur les partis en Allemagne dans notre Dossier sur les élections au Bundestag.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: