Une vue de l’Europe depuis l’Espagne

Selon Ana Carbajosa de El Pais, l'importance de L'UE dans le monde va diminuer mais les migrants vont la sauver.

Madrid : la cathédrale La Almudena.
Madrid : la cathédrale La Almudena. mukilp22 - stock.adobe.com

Nous avons interrogé des journalistes de pays européens sur l’avenir de l’Europe - découvrez ici la réponse d’Ana Carbajosa. Elle écrit pour le quotidien espagnol El País.

Le rythme est différent. Tout va plus vite et les changements s’opèrent à toute vitesse. Il est impossible de prédire ce que sera l'Europe de demain. Mais nous pouvoir prévoir les tendances. Nous savons que, nécessairement, elle sera différente de l’Europe que nous connaissons - probablement plus petite, plus âgée et encore moins prévisible. 

L’importance de l'Occident et de l'Europe
va diminuer.

Ana Carbajosa, El Pais

Plus petite, pas nécessairement parce qu’elle aura moins de membres. Il ne s’agit pas que le Brexit ait un effet domino et que les autres pays fassent la queue pour quitter l’UE. Au contraire. Il y aura peut-être de nouveaux membres. Le fait est que l'Europe va inévitablement perdre du poids dans le monde - un poids économique et démographique dans un monde qui va changer par l'essor inexorable de la Chine en tant que puissance géopolitique. L’importance de l'Occident et de l’Europe va donc nécessairement diminuer en conséquence.  

L'Espagne pourrait jouer un rôle clé

Le Brexit est une sorte de thermomètre qui révèle ce que cela signifie de quitter l’UE. Personne ne sait comment le voisin va évoluer. Il est toutefois certain que l'UE va perdre en puissance économique avec la sortie de la Grande-Bretagne qui est la seconde puissance économique après l'Allemagne. Cela veut dire que l’UE disposera de moins de moyens à distribuer. Le Brexit va aussi provoquer un nouvel ordre en matière d’alliances et d'équilibre des pouvoirs. L’Espagne, en tant que grand pays pro-européen, pourrait jouer un rôle clé dans ce domaine entre Paris et Berlin. 

Ce nouvel ordre modifiera également le paysage politique de l’Europe puisque les conservateurs et les socialistes ne sont plus seuls aux commandes et les différents parlements sont également fragmentés. L’avenir de l’Union européenne va donc dépendre de la forme que prendront les alliances au sein du Parlement européen et dans les pays.

Les migrants de la 4e  et de la 5e génération vont donner un nouvel élan au continent.

Ana Carbajosa, El Pais

Enfin, le visage de l’Europe sera différent, nécessairement plus diversifié qu'auparavant - avec des migrants de la 4e et de la 5e génération qui donneront un nouvel élan au continent, qui le revitaliseront. Sans eux, l’UE vieillirait beaucoup plus vite et perdrait encore plus d’habitants. Davantage de gens viendront chez nous en Europe et ils sauveront l'économie européenne et le marché du travail européen.  

Ana Carbajosa a fait des études de droit à Madrid, Bruxelles et Boston et est journaliste depuis 2001. Elle a été correspondante à Bruxelles, Jérusalem et l’est actuellement à Berlin.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here to: