Des universités innovantes

Des projets de recherche actuels dans les universités allemandes aident à surmonter la pandémie du coronavirus.

Les échantillons sont analysés dans un site de test mobile.
Les échantillons sont analysés dans un site de test mobile. Naturwissenschaftliche Fakultät - Leibniz Universität Hannover

Université de Constance : CoronaVis

CoronaVis gibt den Überblick über die Lage in Deutschland.
CoronaVis donne un aperçu sur la situation en Allemagne.

© https://coronavis.dbvis.de

 

Les lits de soins intensifs peuvent être rapidement saturés dans les environs en cas de flambées locales de la Covid-19. Un récapitulatif sur la situation dans toute l’Allemagne peut sauver la vie. Un groupe de chercheurs de l’université de Constance a donc élaboré la plateforme numérique CoronaVis avec l’hôpital de Constance. Une carte de l’Allemagne montre dans quels hôpitaux et quelles régions des lits de soins intensifs sont disponibles. Or les lits de soins intensifs ne se ressemblent pas tous : le patient a-t-il besoin de simples soins intensifs ou d’une aide respiratoire ? CoronaVis indique quels lits sont disponibles et où, par exemple, il existe des points d’atterrissage pour les hélicoptères ; il établit des données prévisionnelles sur les capacités en lits et indique le nombre de cas dans les régions. Son objectif est de repérer à temps et d’éviter les engorgements.

Corona-Test
Naturwissenschaftliche Fakultät - Leibniz Universität Hannover

Université Leibniz à Hanovre : un site mobile de test du coronavirus

Certains groupes professionnels ont un risque sensiblement plus élevé d’être atteints de Covid-19. Un consortium de recherche et de développement coordonné par l’université Leibniz de Hanovre a élaboré un site de test mobile où les collaborateurs de grands hôpitaux ou d’entreprises d’importance systémique peuvent se faire tester rapidement et régulièrement sur la Covid-19. Le matériel d’analyse de la « Mobile Corona-Analytik » se trouve dans un conteneur qui peut être installé à proximité de l’entreprise. Le résultat des tests est disponible au bout de quelques heures. En cas de test positif, les échantillons sont envoyés à un laboratoire.

Les polyphosphates pourraient éviter une infection avec le coronavirus.
Les polyphosphates pourraient éviter une infection avec le coronavirus. dermatzke - stock.adobe.com

Faculté de médecine de Mayence : les polyphosphates protègent-ils du coronavirus ?

Des chercheurs de la faculté de médecine de Mayence ont peut-être trouvé un moyen d’éviter une infection à la Covid-19. Ils ont démontré que les polyphosphates anorganiques empêchent le coronavirus de se fixer sur une cellule pulmonaire. Ces polyphosphates sont produits par les plaquettes sanguines. Donc, si la population absorbait plus de polyphosphates, cela pourrait la protéger de la Covid-19, notamment les personnes qui manquent de plaquettes sanguines. Selon les chercheurs, les polyphosphates sont inoffensifs, peuvent être fabriqués par synthèse et sont aisément éliminables par le corps humain. Placés dans des nanoparticules, ils pourraient être pris avec un spray nasal. Mais des tests supplémentaires sont encore nécessaires.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: