Être solidaires pendant la crise

Ensemble contre le Corona : un nombre croissant de personnes s’engagent pour les autres. Nous vous présentons quatre belles actions en Allemagne.

Kimmich (à g.) et Goretzka ont lancé l’action #WeKickCorona.
Kimmich (à g.) et Goretzka ont lancé l’action #WeKickCorona. picture alliance / Christina Pahnke / sampics

Le football solidaire

Un véritable marathon des dons traverse les clubs de foot allemands depuis la mi-mars. #WeKickCorona est une initiative avec laquelle des footballeurs professionnels ont déjà donné plusieurs millions d’euros à des fins sociales. Les premiers ont été des vedettes du FC Bayern de Munich, Joshua Kimmich et Leon Goretzka. A eux deux, ils ont donné un million d’euros.

 

Le club de seconde division Darmstadt 98 est également solidaire : il soutient sa ville avec un nouveau centre de liaison pour ceux qui veulent apporter leur aide et ceux qui en ont besoin. Sous le hashtag #soliDArisch, le club  procure des personnes qui vont faire les courses, promener le chien ou tout simplement bavardent avec vous par téléphone ou Internet. Les autres bonnes idées sont ici toujours bienvenues !

Aider à la récolte d’asperges

Les restaurants, les bars, les cafés et le commerce de détail ont dû fermer pour cause d’épidémie au Corona. Nombre de personnes sont ainsi provisoirement au chômage en Allemagne. Simultanément, en raison des restrictions à la liberté de voyager en Europe, jusqu’à 300.000 saisonniers font défaut dans les champs de fraise et d’asperges. La plateforme Das Land hilft réunit ces deux groupes de personnes. Comme l’agriculture n’est pas le seul secteur souffrant du manque de personnel, les créateurs de la plateforme élargissent leur offre, souhaitant fournir un emploi provisoire aux  chômeurs dans différents secteurs.

Des dons pour les sans-abris

Ils n’ont pas de logement où ils pourraient se protéger du Coronavirus : nombre de sans-abri perdent leur réseau social avec la crise du Corona. Nombre d’abris ont dû fermer en raison des risques de contagion et il n’y a plus guère de passants pouvant leur donner quelques euros. C’est pourquoi un nombre croissant de personnes leur viennent en aide en créant des « clôtures aux dons » dans leurs villes. Elles y accrochent des dons allant des produits alimentaires aux sacs de couchage que les sans-abris et les nécessiteux peuvent prendre.

 

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: