Pour la durabilité dans le monde entier

La stratégie allemande de développement durable se base sur l’Agenda 2030 des Nations unies. Trois questions et réponses à ce sujet.

Les 17 objectifs de l’Agenda 2030
Les 17 objectifs de l’Agenda 2030 picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild

Quels sont les objectifs de la stratégie allemande de développement durable ?    

Les objectifs de l’Agenda 2030 définissent le cadre pour un avenir durable dans le monde entier : une éducation de qualité, la protection du climat, l'égalité des sexes. Depuis 2016, la stratégie allemande de développement durable, adoptée pour la première fois en 2002, se base sur ces objectifs définis par les Nations unies. Le gouvernement allemand est en effet convaincu que seule la collaboration peut permettre de relever les défis mondiaux. 

Quel est le degré de réussite de la stratégie allemande de développement durable ?

Il y a bel et bien des réussites, en Allemagne et dans le monde entier. La part des énergies renouvelables, par exemple, dans la consommation d'électricité a augmenté en Allemagne. Dans le monde entier, on enregistre une amélioration de l'accès à un approvisionnement en eau potable géré en toute sécurité et les femmes occupent davantage de postes de direction. Toutefois, des défis majeurs demeurent - et des progrès déjà obtenus sont menacés par la pandémie de Covid-19. Par exemple, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a récemment augmenté. « C'est pourquoi le gouvernement allemand veut accélérer le rythme menant à davantage de durabilité - aussi bien en Allemagne que pour ce qui est de la collaboration internationale » écrit la chancelière Angela Merkel dans l'avant-propos concernant le développement de la stratégie de durabilité 2021.

Qui travaille à la mise en œuvre ?

Le développement durable concerne tout le monde. C'est pourquoi, l’économie, la science, les associations, les fondations, les organisations tout comme les consommateurs sont impliqués aux côtés des politiciens. Le Conseil du développement durable conseille le gouvernement et gère le dialogue entre tous les participants. Imme Scholz est vice-présidente du Conseil. Selon elle, en particulier dans le contexte de la pandémie de Covid-19, il s'avère que « la volonté de l’Allemagne de mener une politique structurelle mondiale et de former ainsi des conditions générales internationales de manière à favoriser le développement durable est appropriée et nécessaire ».

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: