Ce que nous désirons

Le journaliste scientifique Christoph Drösser s’exprime sur la vie amoureuse des Allemands : ouverture d’esprit en ce qui concerne le sexe et fidélité dans le couple.

L’attraction : les Allemands trouvent beaucoup de choses attrayantes
L’attraction : les Allemands trouvent beaucoup de choses attrayantes kumpol shuansakul/EyeEm - stock.adobe.com

Monsieur Drösser, en tant que journaliste scientifique vous vous intéressez. entre autres, à la vie amoureuse et sexuelle des Allemands et avez publié en 2017 « Wir Deutschen und die Liebe » (Nous, les Allemands, et l’amour). Quelles constatations particulières avez-vous faites ?
Le cliché des Allemands coincés n’est en tout cas pas confirmé. Il s'avère plutôt que les Allemands essaient beaucoup de choses dans leur vie sexuelle et sont ouverts à différentes pratiques. Mais ce que je trouve le plus intéressant c’est à quel point ils sont tolérants à l’égard des autres. L'attitude dominante est que ce que font les adultes par consentement mutuel les regarde et doit être toléré. Il n'y a pas de jugement moral même lorsqu'il s'agit de sujets à controverse comme la prostitution ou la pornographie.

Christoph Drösser a constaté une acceptation frappante
Christoph Drösser a constaté une acceptation frappante Liesa Johannssen

Comment l’homosexualité est-elle vue en Allemagne ?
L’homosexualité est complètement acceptée par une grande majorité. Mais ce qui m’a franchement étonné, ce sont les taux très élevés de l’approbation du mariage pour tous que nous avons pu constater en 2017 pour notre livre, grâce à une analyse détaillée des données. A l’époque déjà, 63 pour cent des personnes interrogées étaient favorables à une égalité complète pour les couples homosexuels. C'est étonnant si l'on tient compte des longs débats politiques qui ont précédé l'introduction du mariage pour tous. A cette même époque, 59 pour cent des personnes interrogées étaient favorables au droit d’adoption par les homosexuels.

De nombreux résultats de vos recherches montrent la diversité et le changement dans les relations amoureuses des Allemands. Y a-t-il une constante ?
Oui, l’idée que l’on se fait du couple, quelle que soit la forme de relation, reste très conservatrice. L’image idéale qui domine est celle de vivre si possible avec un ou une partenaire et d’être fidèle - et une aventure entraîne une crise grave. Même les célibataires disent pour la plupart qu’ils souhaitent vieillir avec un partenaire. En outre, les hommes sont plus attachés à une relation que les femmes. Alors que celles-ci sont prêtes à mettre fin à une relation, les hommes s'accrochent davantage.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: