«A Berlin, tout le monde convient»

Sarah Slik est arrivée récemment en Allemagne. Lisez ici pourquoi elle a le sentiment d’être déjà intégrée.

Sarah Slik raconte ses débuts en Allemagne.
Sarah Slik raconte ses débuts en Allemagne.

Sarah Slik ist viel herumgekommen in ihrem Leben. Die 24-jährige Grafikdesignerin ist Née à Née à Abu Dhabi, partie au Canada à l’âge de 5 ans, elle a ensuite habité en Syrie, étudié en Malaisie, travaillé au Japon et est arrivée en Allemagne il y a quelques mois car son mari y a trouvé un emploi. Elle raconte pourquoi elle pense même y rester.

Sarah, comment a été ton premier jour en Allemagne ?
Mon premier jour a été mon jour préféré en Allemagne – et ce jusqu’à aujourd’hui ! C’était l’été, la température était agréable et le soleil ne s’est couché qu’à 22 h. On s’est promené toute la journée dans Berlin et j’ai été surprise de constater que je trouvais cette ville géniale.

T’y sens-tu déjà chez toi ?
Je me sens rarement chez moi quelque part. Ce n’est pas encore le cas en Allemagne mais je me sens normale ici, je ne détonne pas, ne me sens pas marginale. Berlin est terriblement international – ici, tout le monde convient.

Quel a été la partie la plus ardue de ton déménagement en Allemagne ?
Au début, c’était un peu un défi de comprendre de quels papiers et documents on a besoin. Je recommanderais de faire des recherches approfondies avant de déménager, de lire des articles, d’écouter des podcasts et d’échanger sur Facebook.

Quels sont tes projets pour les jours à venir ?
Je veux conquérir la langue allemande (elle rit). Je suis un cours intensif depuis deux mois et me concentre sur cet apprentissage. Parce que la langue m’aide aussi à trouver un bon travail. Par rapport au japonais, l’allemand me semble vraiment faisable.

Y a-t-il quelque chose que tu n’as pas encore réussi à Berlin ?
Je souhaiterais avoir quelques amis allemands. En tant qu’expat, on a souvent un environnement très international mais je voudrais aussi des contacts avec les « autochtones ».  Les Allemands me semblent jusqu’à présent amicaux et très ouverts.

Vous savez déjà quel sera votre prochain pays ?
Non, bizarrement. J’ai l’impression que nous resterons encore longtemps en Allemagne.  

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: