La bière artisanale allemande

La bière artisanale est dans tous les verres. En Allemagne, un nombre croissant de brasseurs innovants misent sur d’excellentes bières à l’écart du tout-venant.

Elle dégage un arôme de chocolat et de fraise sauvage et, avec un taux d’alcool de 7,5 %, elle est loin d’être innocente : même les hommes se laissent séduire par cette bière prétendument destinée aux femmes. Oui, même si on la sert dans des verres à vin et qu’elle se présente en bouteilles à l’étiquette rose très glamour. Une bonne bière est une bonne bière. Et ce que les quatre jeunes brasseuses de Haute-Franconie ont produit pour l’édition hiver de leur bière féminine « Holladiebierfee » est même bien plus que cela : l’exemple parfait d’une tendance qui s’impose aussi en Allemagne, celle de la bière artisanale.

Pour cette bière, on brasse de petites quantités pleines d’originalité, parfois selon des recettes anciennes ou régionales, selon un art traditionnel, et la plupart du temps dans des brasseries indépendantes. Celles-ci représentent plus de 90 % des 1339 brasseries installées en Allemagne. La diversité est donc à l’avenant puisque les petits producteurs régionaux n’ont pas besoin de tenir compte du goût des masses et peuvent laisser libre cours à leur créativité. Comme la Riedenburger Brauerei, dans la vallée d’Altmühltal, qui brasse sa bière de manière écologique depuis 1994 déjà. Le monde de la bière lui doit des spécialités à base de céréales anciennes comme l’épeautre, le froment et l’amidonnier. Et, depuis 2013, il lui doit aussi la « Dolden Sud », une bio-india-pale-ale qui fait actuellement une belle carrière comme bière hip sous l’abréviation IPA.

Les bières artisanales ne sont pas seulement produites dans le sud et à la campagne, les grandes villes s’y sont mises aussi. Berlin, notamment, s’impose peu à peu comme capitale du mouvement de la bière artisanale allemande. Avec par exemple la Vagabund Brauerei dans le quartier de Wedding, fondée par trois professeurs américains, et avec Johannes Heidenpeter, un artiste qui brasse et sert sa bière dans les caves de la Markthalle Neun dans le quartier de Kreuzberg. La favorite du public s’appelle « Thirsty Lady », une bière fruitée, claire et légère.

Cela aussi caractérise les nouvelles bières : dans le verre, elles font preuve de caractère, apportant le goût de leur région natale. Et quelque chose auquel on ne s’attendait guère jusqu’à présent avec la solide bière allemande : du glamour, de l’excentricité et l’arôme excitant de la rébellion. 

http://holladiebierfee.de

www.riedenburger.de

http://vagabundbrauerei.com

http://heidenpeters.de

© www.deutschland.de