La présidence allemande du G7

L’Allemagne est à la tête du G7 en 2022. Un regard sur ce groupe des sept grands pays industrialisés et sur les objectifs du gouvernement fédéral.

Le logo de la présidence allemande du G7
Le logo de la présidence allemande du G7 pa/dpa

L’Allemagne est à la tête du G7 en 2022 pour la troisième fois. Le gouvernement fédéral a de grands projets pour cette présidence d’un an du groupe des sept grandes puissances économiques démocratiques. Son moment phare sera une rencontre au sommet au château d’Elmau, dans les Alpes bavaroises. Une vue d’ensemble sur ce groupe des sept et les objectifs allemands :

Quels sont les objectifs de l’Allemagne à la tête du G7 ?

Les grands axes sont, entre autres, la protection du climat, la lutte contre la pandémie du coronavirus et, fondamentalement, la coopération internationale. « Nous mettons cette présidence à profit pour que ce groupe de pays devienne un pionnier. Le pionnier d’une économie climatiquement neutre et d’un monde juste », a déclaré le chancelier Olaf Scholz lors de son allocution de Nouvel An. La ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock, pensant à la crise climatique, à la pandémie du coronavirus et à la « capacité de résistance des démocraties », a lancé pour la présidence allemande le message suivant : « Agir avant qu’il ne soit trop tard ». Quelques semaines plus tard, le 24 février 2022, la Russie envahissait l’Ukraine, menant une guerre d’agression qui marque depuis la présidence allemande du G7 de son empreinte. Les sept pays du groupe se tiennent, unis, aux côtés de l’Ukraine et condamnent son invasion décidée par le président russe Vladimir Poutine. Les pays du G7 ont réagi avec un train de sanctions sans précédent et assuré l’Ukraine de leur aide financière et militaire.

En raison de cette guerre, la sécurité alimentaire dans le monde est passée au premier plan. L’Allemagne s’engage fermement en faveur d’une action coordonnée à l’international pour contrer la menace d’une famine induite par le défaut d’exportations de céréales de la part de l’Ukraine.

Quels pays constituent le G7 ?

Outre l’Allemagne, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, le Japon et le Canada font partie du groupe. L’Union européenne participe en outre à toutes les rencontres. Ce groupe de pays n’est pas une organisation internationale mais un forum informel – d’où l’importance de chaque présidence. Le pays à la tête du groupe pendant un an organise également le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement.

Comment s’est créé le G7 ?

A l’initiative de l’ex-chancelier Helmut Schmidt et de l’ancien président français Valéry Giscard d'Estaing, une première rencontre de six pays s’est tenue en 1975 pendant une crise économique mondiale, le Canada les rejoignant un an plus tard. Depuis, ces sept grands pays industrialisés forment le G7. Alors que, au début, les questions économiques étaient au cœur des concertations, l’éventail des sujets s’est élargi au fil des décennies. La Russie est entrée dans le groupe en 1998 avant d’en être exclue en 2014 en raison de l’annexion de la Crimée ukrainienne.

Où et quand se tient le sommet du G7 ?

Le château d’Elmau en Bavière
Le château d’Elmau en Bavière pa/dpa

Les chefs d’Etat et de gouvernement se retrouveront du 26 au 28 juin 2022 au château d’Elmau, dans les Alpes bavaroises, où s’était déroulé le dernier sommet du G7 sous présidence allemande en juin 2015. Le château se situe à quelque 100 kilomètres au sud de Munich près de la Zugspitze, le plus haut sommet allemand.

Vous trouverez ici toutes les grandes informations et les actualités sur la présidence allemande du G7.        

© www.deutschland.de