Böblingen au lieu de Berlin

Près d’un Allemand sur trois vit dans une ville de taille moyenne et la tendance est à la hausse. Ce qui rend les petites villes attractives.

La place du marché de Böblingen
La place du marché de Böblingen Stadt Böblingen

Quand on pense aux villes allemandes, on évoque généralement les métropoles : Berlin est branchée, Hambourg maritime, Munich est traditionnelle. C'est réducteur car près d’un Allemand sur trois vit dans une ville moyenne.

Les métropoles allemandes croissent. Qu’en est-il des autres villes ?

Les villes moyennes – de 20 000 à 100 000 habitants - se rattrapent. Selon une étude de l’Institut fédéral de Recherche sur le Bâtiment, la Ville et le Développement Urbain (BBSR) parue en 2019, elles ont augmenté de 3,2 pour cent entre 2011 et 2017. Les leaders que sont Gießen, Landshut et Böblingen ont même eu une croissance dépassant les 10 pour cent.

En a-t-il toujours été ainsi ?

Non. Pendant bien longtemps, les villes moyennes ont été un gros souci – et certaines le sont encore. Cela concerne surtout les nouveaux Länder. Après la réunification de l’Allemagne, ils ont beaucoup souffert de l’émigration vers l'ouest.

 Les universités se sont révélées être un facteur d’attractivité 

Brigitte Adam, Institut fédéral de Recherche sur le Bâtiment, la Ville et le Développement Urbain

Qu’est ce qui rend les villes moyennes attractives ?

Selon Brigitte Adam, experte auprès du BBSR et auteure de l’étude, « la disponibilité de logements est la première condition pour une augmentation de la population. Toutefois, l'augmentation de l'offre de logements n’est pas une garantie. » Les villes universitaires ont un net avantage : « les grandes universités se sont révélées être un facteur d'attractivité. »

Qui d’autre que des étudiants vient s'installer dans des villes moyennes ?

Des jeunes mais aussi de nombreuses personnes âgées. « Au cours des dernières années, la plus grande partie des villes moyennes ont enregistré un solde positif en ce qui concerne la génération des plus de 50 ans » déclare Adam, experte en urbanisme. Ce qui est déterminant « c’est d'être facilement accessible, d'avoir de nouveaux bâtiments adaptés aux seniors, des espaces publics animés, de la verdure et une offre en soins médicaux. » 

Quel rôle joue le fédéralisme ?

L’organisation fédérale de l’Allemagne présente quelques particularités ; les agences fédérales, par exemple, sont réparties sur l'ensemble du pays : l’Office fédéral de l'environnement est situé à Dessau, l'Office fédéral des Transports à Flensburg et l’Office fédéral de radioprotection à Salzgitter. Les emplois qui y sont liés rendent également intéressantes des villes éloignées des métropoles.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany?
Subscribe here: