De la musique pour la paix

Les artistes et les musiciens allemands soutiennent l’Ukraine – avec des concerts de bienfaisance, des chansons contre la guerre et des prestations en direct de bunkers ukrainiens. 

Le concert « Sound of Peace » a permis de récolter des dons pour l’Ukraine.
Le concert « Sound of Peace » a permis de récolter des dons pour l’Ukraine. dpa

Collecter des dons pour l‘Ukraine

Depuis le début de la guerre, des artistes, des associations et des orchestres organisent dans toute l’Allemagne des concerts de bienfaisance pour l’Ukraine. L’un des plus grands a eu lieu le 20 mars devant la Porte de Brandebourg. Cinquante artistes allemands se sont rassemblés à Berlin sous la devise « Sound of Peace » pour récolter des dons pour l’Ukraine. Parmi eux, le violoniste David Garret, la chanteuse pop Sarah Connor et Zoe Wees à la voix prodigieuse. Natalia Klitschko, l’épouse du maire de Kiev Vitali Klitschko, a également chanté « Better Day », une chanson pour l’Ukraine. Le concert a permis de récolter des dons pour un total de 12 millions d’euros.    

Nombre de ses fans ne connaissent Udo Lindenberg qu’en tant chanteur culte – mais il est aussi peintre. Certains de ses tableaux ont été vendus aux enchères au profit de l’Unicef pour l’aide d’urgence aux enfants en Ukraine. Avant la vente aux enchères, le chanteur a signé les huit bannières avec des motifs anti-guerre, dont certaines d’une hauteur de plusieurs mètres.

De la musique contre la guerre

Le vent a tourné pour le groupe le plus célèbre d’Allemagne, Scorpions : les musiciens ont réécrit l’hymne à la gloire de la chute du Mur « Wind of Change » pour en faire une déclaration de solidarité avec l’Ukraine. Sur la plate-forme de hard rock « Loudwire », le chanteur Klaus Meine a déclaré au sujet de la chanson réécrite : « elle ne convenait plus à une époque où cette horrible guerre fait rage en Ukraine. Nous ne pouvons plus romantiser la Russie en chantant par exemple ‘Follow the Moskva – Down to Gorky Park’. C’est impossible. Je voulais prendre position pour soutenir l’Ukraine. Cela commence maintenant par ‘Now listen to my heart – It says Ukraine, waiting for the wind to change’».  Cette chanson doit être perçue comme un appel à la paix.

L’acteur et chanteur berlinois Daniel Donskoy s’oppose lui aussi par la musique à la guerre en Ukraine. Il est  particulièrement concerné sur le plan familial : son père est russe, sa mère est ukrainienne et il est né à Moscou. Nombre de ses quelque 100 000 followers sur Instagram viennent de Russie. C’est pourquoi ce jeune homme de 32 ans a diffusé en mars la chanson russe « Net Voje », « Non à la guerre ». Il s’y oppose à la propagande de Poutine et informe les gens en Russie sur la guerre en Ukraine.   

Donner la parole aux musiciens ukrainiens

De nombreux musiciens ukrainiens fuient actuellement la guerre. C’est par exemple le cas du groupe ukrainien Selo i Ludy qui, à Karkhiv, subit tout comme ses concitoyens les bombardements et les tirs de missiles russes. Pour leur donner une plate-forme, le duo de présentateurs allemands Joko Winterscheidt et Klaas Heufer-Umlauf leur a permis de se produire en direct à la télévision allemande à une heure de grande écoute.

Le groupe a conclu sa prestation dans un bunker en annonçant : « Nous faisons de notre mieux pour survivre. Nous faisons de notre mieux pour protéger les frontières du monde civilisé. Et notre pays. Je vous promets, à vous les Allemands, qu’un jour nous viendrons chez vous pour y jouer notre musique en direct ».

© www.deutschland.de