La médecine 4.0 est celle de l’avenir

Guérir et aider sont les objectifs de l’action médicale. Découvrez comment les technologies modernes et la numérisation y aident.

Une opération à l’aide de la technologie la plus moderne.
Une opération à l’aide de la technologie la plus moderne. sudok1 - stock.adobe.com

Qu’est-ce que la médecine 4.0 ?

Basé sur l’industrie 4.0, ce terme désigne une quatrième étape du développement de la médecine. Après l’apparition de la médecine moderne il y a 150 ans, la technisation par exemple avec les appareils à rayons X puis la numérisation, nous assistons maintenant à l'arrivée dans la médecine de la robotique, de la mise en réseau et de l’intelligence artificielle. 

Quel est le rôle de la robotique en médecine ?

La robotique est la tendance la plus connue en technologie médicale. On utilise souvent des robots lors d'opérations. Ils tiennent des instruments ou pratiquent des incisions – toujours sous le contrôle de médecins. Un autre domaine est celui des membres artificiels ou des exosquelettes. Des robots sont également développés pour les soins et les diagnostics.

Quels sont les autres développements ?

Il existe deux grands domaines : l’ingénierie et la biotechnologie. Le premier concerne essentiellement la miniaturisation : la technologie des microsystèmes, la nanotechnologie et les technologies optiques peuvent être implantées. En biotechnologie, l’ingénierie cellulaire et tissulaire, il s’agit de molécularisation, de nouveaux biomatériaux ou d'impression organique en 3D.

Quelle est l’aide de l'IA et de la réalité augmentée (RA)?

Prenons un exemple : Petra est le nom d'un robot d’IA, développé par la société Merck de Darmstadt et la société suédoise Furhat Robotics, capable de détecter les trois maladies les plus courantes dans le monde : l'hypothyroïdie, l’alcoolisme et le prédiabète. D’autres systèmes aident les médecins à faire un diagnostic - l'AR car elle offre des perspectives particulières, l’IA car elle permet d’analyser rapidement des radios.    

Peut-on utiliser le réseautage en médecine ?

Le projet de recherche « digitaler Zwilling »  (jumeau numérique) est un exemple. Il est développé au Centre d'innovation pour la chirurgie assistée par ordinateur (Iccas) à Leipzig, avec le soutien du gouvernement fédéral. La mise en réseau permet au système de mettre tous les résultats d’examen, les radios et autres données importantes sur les patients à la disposition des médecins à tout moment et en tout lieu.

Les applis peuvent-elle aider les malades ?

Les applis, comme par exemple Msense, aident aujourd’hui déjà. L'appli de la startup berlinoise Newsenselab collecte des données et analyse sous quelles conditions surviennent des maux de tête et la migraine. Elle est prise en charge par les caisses de maladie. D’autres applis évaluent les données de capteurs implantés et en déduisent des recommandations de comportement.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: