Le cluster anti-Covid

L’industrie pharmaceutique allemande a réagi avec succès à la pandémie de Covid-19. Un réseau y a excellé.

La production de Biontech à Marburg
La production de Biontech à Marburg picture alliance/dpa

Jamais auparavant, un vaccin n’avait été aussi rapidement développé que celui contre le Covid-19. C’est à mettre au crédit de la société pharmaceutique Biontech située à Mayence, en coopération avec le groupe américain Pfizer. Cela a donné naissance en moins d’une année à un vaccin hautement efficace et sûr qui a été mis conjointement sur le marché. Par le passé, cela aurait mis des années, voire des décennies. Cette réussite n'aurait toutefois probablement pas été possible sans deux facteurs.

Le cluster dans la région Rhin-Main

La rapidité de la production et de la livraison du vaccin est tout aussi importante que celle de son développement. La région métropolitaine de Francfort-Rhin-Main offre pour cela les meilleures conditions. L’entreprise pharmaceutique Merck à Darmstadt livre à Biontech les lipides, dont elle a un besoin urgent, qui, après l'injection, transportent en toute sécurité le principe actif mRNA dans les cellules de l’organisme. La société Schott de Mayence, fabricant de verre spécial, produit les flacons en verre borosilicate nécessaires au transport. Ce verre est résistant aux produits chimiques et aux températures et protège contre les interactions entre le médicament et le flacon. L’aéroport de Francfort, pour sa part, est le plus important d’Europe pour le fret aérien et l'un des principaux points de transbordement au monde pour l'approvisionnement international en vaccins.

Behringwerke à Marburg (vers 1930)
Behringwerke à Marburg (vers 1930) picture-alliance/ dpa

La « pharmacie du monde »

Il faut chercher dans l’histoire les conditions du succès du cluster. Dès le début du XXe siècle, la ville de Francfort était considérée comme la « pharmacie du monde ». Dans l’actuel quartier de Höchst, l’entreprise devenue Hoechst AG fabriquait déjà en 1883 l’antipyrine, un médicament synthétique contre la fièvre et la douleur. Le « Salvarsan », le premier agent chimiothérapeutique, a fait perdre son horreur à la syphilis. Paul Ehrlich a coopéré avec Hoechst et a découvert le composé d’arsenic tuant le pathogène. Robert Koch, le découvreur de l’agent pathogène de la tuberculose, fit également produire des médicaments à Francfort. Emit Behring, premier lauréat du prix Nobel de médecine en 1901, fabriqua ses sérums contre la diphtérie et le tétanos dans ses propres usines à Marburg, ville située à 80 kilomètres au nord de Francfort. Aujourd’hui, Biontech produit son nouveau vaccin à ARNm dans les anciennes usines de Behringwerke. 

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: