La recherche sur les vaccins en Allemagne – les pionniers

Robert Koch, Paul Ehrlich et Emil von Behring ont réalisé de grandes choses. Vous en apprendrez plus sur ces trois prix Nobel ici.

Paul Ehrlich
Paul Ehrlich picture alliance/akg-images

Paul Ehrlich

(1854–1915), Immunologiste

Paul Ehrlich a fait des études de médecine mais il préféra se consacrer à la chimie. Il a été l’assistant de Robert Koch, a travaillé avec Emil Behring et lancé la recherche sur l’immunité. Il a obtenu un prix Nobel de médecine en 1908 pour ses travaux en immunologie. Il a expliqué le principe de l’immunité avec sa théorie de la réponse immunitaire centrée sur l’interaction entre les antigènes et les anticorps. Avec celle-ci, il a aussi développé le premier médicament efficace en chimie thérapeutique, fondant la chimiothérapie. Paul Ehrlich est parvenu à soigner la syphilis avec le Salvarsan qui lui valut sa renommée internationale.

Robert Koch

(1843–1910), Microbiologiste

Robert Koch
Robert Koch picture alliance/akg-images

Dans son petit laboratoire privé, Robert Koch a identifié le pathogène du charbon en 1876. Il fut ainsi le premier à démontrer qu’un micro­organisme est la cause d’une maladie infectieuse. Ce médecin de campagne obtint alors une chaire de professeur à Berlin où il poursuivit ses recherches dans de meilleures conditions et découvrit le pathogène de la tuberculose en 1882. Cela lui valut une célébrité mondiale et le prix Nobel de médecine en 1905. Il a également découvert le pathogène du choléra lors d’un séjour de recherche en Inde en 1883. Un chercheur italien l’avait déjà décrit mais les deux chercheurs ne se connaissaient pas.

Emil von Behring

(1854–1917), Sérologiste

Emil von Behring
Emil von Behring picture alliance/dpa

Le médecin militaire Emil Behring fut très tôt convaincu que les agents infectieux ne peuvent être combattus avec des substances chimiques inconnues du corps mais bien avec un antidote généré par le corps pour lutter contre les bactéries. Il ne put approfondir son idée que dans les laboratoires de Robert Koch à Berlin et développa les premiers sérums contre deux terribles maladies infectieuses, la diphtérie et le tétanos. Cela lui valut le premier prix Nobel de médecine en 1901. Il se mit à son compte avec l’argent du prix et créa la société Behring à Marbourg pour produire des sérums. Biontech a repris le site en 2020 et y produit le vaccin contre le coronavirus.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: