Travailler à demain

L’impression 3D, un super-ordinateur, l’hydrogène : trois exemples sur la manière dont la recherche en Allemagne ouvre de nouvelles dimensions.

La phase préliminaire d’un modèle de pneu en impression 3D
La phase préliminaire d’un modèle de pneu en impression 3D LUP

La diversité de l’impression 3D

Bayreuth est connue dans le monde entier pour son Festival Richard Wagner mais elle offre aussi quelque chose d’éminent dans la recherche. En 2020, un site de recherche unique en son genre en Allemagne, Campus Additive.Innovationen (CA.I), est né dans cette ville universitaire de Franconie ; ce site fait avancer l’impression 3D de manière interdisciplinaire. Les matériaux, les technologies, les modèles d’affaires et les applications de la fabrication additive sont étudiés sous différentes perspectives, en tenant compte des conséquences de la technologie sur la société, au niveau international aussi. Les chercheurs de 26 chaires universitaires et de 4 organismes de recherche extra-universitaire travaillent de concert à des solutions innovantes. Pendant la crise du coronavirus, des prototypes et des composants de matériel médical ont été fabriqués par impression 3D avec des partenaires industriels.

Des structures extrêmement fines sont imprimées en 3D à Bayreuth.
Des structures extrêmement fines sont imprimées en 3D à Bayreuth. LUP

Un super-computer peu énergivore

Un ordinateur au superlatif se trouve au centre de recherche Jülich sur le Rhin inférieur : avec son extension en novembre 2020, le super-ordinateur JUWELS est devenu en Europe le système le plus rapide et la plateforme la plus performante pour l’utilisation de l’intelligence artificielle. JUWELS se classe au septième rang dans le TOP-500 des ordinateurs les plus rapides au monde. Il est aussi le système internationalement le moins énergivore dans la très haute gamme de puissance. Le super-computer permet les simulations les plus diverses. Au vu de la pandémie du coronavirus et des réponses médicales, la capacité de simuler de manière réaliste des processus avant, pendant et après la rencontre d’une substance active avec un récepteur ou d’une protéine est particulièrement intéressante. 

De nouvelles voies avec l’hydrogène

Pour lutter contre le changement climatique, l’Allemagne mise entre autres sur sa stratégie nationale sur l’hydrogène. P2X est un projet à l’échelle du pays. « Power-to-X » désigne des technologies avec lesquelles l’énergie renouvelable peut être transformée en d’autres vecteurs énergétiques comme l’hydrogène. Celui-ci peut être utilisé dans des secteurs à fortes émissions comme les transports et l‘industrie pour les rendre moins polluants. L’équipe de P2X élabore entre autres des concepts pour l’exploitation optimale de stations-service à hydrogène et teste comment chauffer à l’hydrogène et à moins coût des fours industriels.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: