Des innovations à valeur sociale ajoutée

Les startups sociales contribuent à surmonter les défis sociétaux – notamment pendant la crise du coronavirus.

Nombre de startups sociales travaillent dans le secteur de l‘éducation.
Nombre de startups sociales travaillent dans le secteur de l‘éducation. picture alliance / Zoonar

Des créateurs et créatrices d’entreprise travaillent dans toute l’Allemagne sur leur idée pour une société meilleure dans huit Social Impact Labs. Normalement. Pendant la pandémie du coronavirus, les échanges sont numériques mais pas moins vivants, dit Norbert Kunz, le directeur de Social Impact.

M. Kunz, qu’est-ce que Social Impact ?
Une agence pour l’innovation sociale. Nous aidons les startups sociales à réaliser leurs modèles d’affaires ayant une valeur sociale ajoutée. Nous élaborons aussi nos propres solutions pour mieux maîtriser les défis, par exemple dans le domaine de l’éducation, de l’intégration ou de l’environnement.

Comment les startups sociales vivent-elles cette pandémie du coronavirus ?
Elles en souffrent, comme tous les autres chefs et cheffes d’entreprise. Mais nous devons différencier entre les startups d‘utilité publique et celles d’économie privée. Les premières se financent majoritairement avec des fonds provenant de fondations ou d’entreprises. Ce soutien est resté relativement stable. Les startups d’économie privée, par contre, sont sous tension, comme d’autres entreprises. Le problème est que les startups sociales ne travaillent pas en recherchant des bénéfices et ne peuvent donc pas avoir recours à de nombreuses aides. Heureusement, il y a de nouvelles propositions de soutien basées sur le chiffre d’affaires. Et nous distinguons d’autres tendances positives.

Par exemple ?
Lors d’enquêtes, les cheffes et chefs d’entreprises sociales indiquent majoritairement que l’impact de leur travail est encore plus marqué pendant cette crise. Les besoins augmentent dans les domaines où travaillent nombre de startups sociales. Comme elles travaillent généralement avec de petites équipes et des technologies numériques, les startups s’adaptent particulièrement bien aux nouvelles conditions.        

Norbert Kunz, créateur et directeur de Social Impact
Norbert Kunz, créateur et directeur de Social Impact Christian Klant/Social Impact

Interview: Helen Sibum

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: