Comment l’Allemagne soutient l‘Ukraine

L’Allemagne réagit à l’attaque de Poutine contre l’Ukraine avec une série de sanctions sévères et en livrant des armes.

Le chancelier Scholz après une allocution télévisée
Le chancelier Scholz après une allocution télévisée picture alliance/dpa/AP/Pool

Le gouvernement allemand condamne fermement l’attaque contre l’Ukraine et réagit en prenant des mesures sans précédent. Avec ses partenaires de l’Union européenne, l’Allemagne a mis en place une série de sanctions. En outre, le gouvernement assure l’Ukraine de son soutien et lui livre aussi des armes. Le chancelier Olaf Scholz rend également le président Vladimir Poutine directement responsable de l’attaque : « Cette guerre est la guerre de Poutine ». 

Nous vivons un changement d‘époque

Dans une déclaration gouvernementale au Bundestag, le chancelier Scholz a accusé le président russe de « déclencher de sang-froid une guerre d’agression ». « Nous vivons un changement d’époque » a déclaré Scholz. Cela signifie que « Le monde d’après n’est plus le même que celui d’avant ». Au fond, il s’agit de savoir « si le pouvoir peut briser le droit, si nous permettons à Poutine de revenir à l’époque des grandes puissances du XIXe siècle ou si nous trouvons la force de fixer des limites aux bellicistes tels que Poutine ». Dans un discours télévisé s’adressant aux citoyens, Scholz avait  déjà rendu le président russe directement responsable de la guerre.   

« Nous devons soutenir l’Ukraine dans cette situation désespérante »

Le chancelier Scholz ainsi que la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock ont assuré l’Ukraine de l’entière solidarité de l’Allemagne. « Nous devons soutenir l’Ukraine dans cette situation désespérante » a déclaré Scholz lors d’une session spéciale du Parlement. C’est pourquoi le gouvernement a décidé de livrer des armes à l’Ukraine pour défendre le pays. « Il ne pouvait pas y avoir d’autre réponse à l’agression de Poutine » a ajouté Scholz. La ministre des Affaires étrangères s’est exprimée de la même manière « Si notre monde est différent, notre politique doit l’être aussi ».

« C’est Poutine, et non pas le peuple russe, qui a pris la décision de la guerre »

Dans sa déclaration gouvernementale, le chancelier Scholz a également rendu hommage aux personnes qui protestent en Russie contre l’action de Poutine. L’Allemagne est aux côtés de « tous ceux qui, en Russie, tiennent courageusement tête à l’appareil de pouvoir de Poutine et refusent sa guerre contre l’Ukraine ». Protester dans des villes russes nécessite « beaucoup de courage et une grande bravoure ». Au Bundestag, Scholz a expressément souligné l’importance de faire la différence « C’est Poutine, et non pas le peuple russe, qui a pris la décision de la guerre ».

Une série de sanctions sans précédent doit frapper l‘économie russe

Après l’attaque contre l’Ukraine, l’Allemagne, l’UE mais aussi les Etats-Unis et d’autres Etats ont imposé des sanctions. Les banques russes doivent par exemple être exclues du système financier international Swift, afin de les couper des flux financiers internationaux. Des sanctions visent également la banque centrale russe. D’autres mesures s’appliquent au secteur de l’énergie et à celui des transports. Des sanctions visent également directement le président Vladimir Poutine et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Les éventuels avoirs des deux politiciens dans l’UE doivent être gelés.

La protection des pays d’Europe de l’Est membres de l’OTAN

Après l’attaque de l’Ukraine, le chancelier Scholz a indiqué sans ambiguïté que l’Allemagne se tenait « sans réserves » à son devoir d’assistance au sein de l’OTAN. Dans sa déclaration gouvernementale, il a déclaré que « Le président Poutine ne devrait pas sous-estimer notre détermination à défendre, avec nos alliés, chaque mètre carré du territoire de l’Alliance ». La Bundeswehr a déjà élargi son soutien aux pays d’Europe de l’Est membres de l’OTAN qui a décidé de déployer vers l’Est des unités de sa force de réaction rapide      

Investir beaucoup plus dans la sécurité

Le gouvernement allemand veut renforcer la Bundeswehr et augmenter massivement les dépenses de l’Allemagne pour la défense. Il s’agit de créer un « fonds spécial » unique de 100 milliards d‘euros au profit de la Bundeswehr. En outre, plus de deux pour cent du produit intérieur brut doivent être investis chaque année dans la défense. « Il est clair que nous devons investir beaucoup plus dans la sécurité de notre pays, afin de protéger ainsi notre liberté et notre démocratie » a déclaré Scholz. Il s’agit d’un « grand effort national »

© www.deutschland.de