Apprendre l’allemand et faire carrière

Une bonne connaissance de l’allemand offre d’excellentes opportunités d’études et de travail aux jeunes du monde entier. Deux success stories.

Gresa Kabashi
Gresa Kabashi privat

Gresa Kabashi : en Allemagne pour suivre une formation

Gresa Kabashi a eu la chance que, dans sa ville de Prizren au Kosovo, une nouvelle école proposant l’allemand langue étrangère s’est ouverte en 2005. Elle avait alors 11 ans. Agée de 25 ans aujourd’hui, elle dit que « l’allemand a influencé ma vie professionnelle et m’a aidée tant pendant ma formation que pendant mes études et dans mon métier. Sans ces connaissances, je n‘aurais probablement pas réussi à venir en Allemagne. »

Une circonstance tout aussi favorable : le lycée Loyola, où Gresa a passé son bac en 2012, coopère avec de grandes entreprises allemandes pour former les jeunes. Celles-ci proposent une fois par an aux élèves de la 12e classe de faire un stage puis une formation en Allemagne. « J’étais l’un d’eux et j’en suis très reconnaissante », dit-elle

Gresa vit maintenant dans la petite ville d’Oelde en Rhénanie du Nord-Westphalie et travaille dans une P.M.E. technologique. « En 2015, j’ai achevé ma formation de designer technique de produits. Depuis, je fais des études technico-commerciales à côté de mon travail, j‘écris actuellement mon mémoire de licence. »

Siyana Dimitrova : à l’université avec une bourse

Pour la Bulgare Siyana Dimitrova, connaître l’allemand et avoir un objectif a été une chance. Son enthousiasme est communicatif : « Je voudrais faire comprendre aux autres comme c’est bien d‘étudier en Allemagne et les nombreuses chances que cela offre. Et je voudrais montrer qu’on y arrive.

Siyana Dimitrova
Siyana Dimitrova Cordula Flegel

La jeune femme a appris l’allemand dans une école PASCH dans son pays. Elle voulait étudier en Allemagne mais cela aurait été très cher pour sa famille. A la fin de la 12e classe, une grande chance s’ouvrit à elle, une bourse du Service académique d’échanges universitaires (DAAD). Siyana a réussi le processus de qualification et vint en 2012 à Magdeburg pour y étudier. Aujourd’hui, elle a une licence en journalisme et un master en éducation aux médias.

Dans son université, Siyana s’engage comme ambassadrice des études et aide d’autres bacheliers étrangers à trouver leur voie pour étudier en Allemagne.

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: