De Nobel à Leibniz

Chercheuses et chercheurs en Allemagne – faites ici la connaissance de trois personnes qui ont transformé nos connaissances sur nous et sur le monde.

Katerina Harvati-Papatheodorou
Katerina Harvati-Papatheodorou

On reconnaît une excellente recherche aux prix qu’elle reçoit. Le prix scientifique le plus important est certainement le prix Nobel. En 2021, les chercheurs allemands qui l’ont obtenu sont Klaus Hasselmann en physique et Benjamin List en chimie. En Allemagne, le prix Leibniz, nommé d‘après Gottfried Wilhelm Leibniz, est la distinction la plus convoitée. Les dix lauréats obtiennent chacun 2,5 millions d’euros destinés à leurs recherches. Nous vous présentons trois lauréats de ce prix en 2021.

Des prévisions climatiques plus précises            

Veronika Eyring
Veronika Eyring DLR Philip Hallay

La professeure Veronika Eyring a été distinguée par le prix Leibniz parce que ses recherches sur les modèles climatiques ont contribué à des prévisions largement plus précises sur l’évolution du climat dans le monde. Au sein d’un groupe de recherche international, cette scientifique à Brême dirige le développement d’un outil pouvant comparer des modèles climatiques très complexes qui, ainsi, conduit à des prévisions précises. Mme Eyring est l’auteure principale du thème « L’impact humain sur le système climatique » pour le GIEC.

Un homme de Néandertal progressiste 

L’homme de Néandertal au musée de Mettmann
L’homme de Néandertal au musée de Mettmann picture alliance/dpa

Avec ses recherches sur l’évolution humaine, la professeure Katerina Harvati-Papatheodorou à Tübingen a transformé nos connaissances sur les aptitudes et le comportement des hommes de Néandertal en associant des découvertes lors de fouilles à des techniques d’imagerie informatique de morphométrie en 3D qu’elle a développées. Elle a aussi démontré que l’histoire du peuplement de l’Europe a été beaucoup plus dynamique que ne l’imaginait la science avant ses découvertes. Le prix Leibniz distingue ainsi une chercheuse pionnière dans son domaine.

Un nouveau regard sur les cellules cancéreuses

Jürgen Ruland
Jürgen Ruland TUM Andreas Heddergott

Le professeur Jürgen Ruland à l’Université technique de Munich étudie les signaux dans le système immunitaire. Il s’attache surtout à comprendre comment les cellules immunitaires reconnaissent les germes pathologiques, comment elles activent les défenses immunitaires et comment des signaux modifiés par la maladie dans les cellules sanguines contribuent à l’apparition de cancers. L’objectif de ses recherches est de trouver des méthodes permettant d’influer sur le système immunitaire pour mieux lutter contre les maladies.         

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: