Les droits de l'enfant dans le quotidien scolaire

Demander leur avis aux enfants, prendre leurs droits au sérieux – c’est ce que font les quelque 200 écoles respectueuses des droits de l’enfant de l'unicef en Allemagne.

L’école est amusante : les élèves lèvent la main
L’école est amusante : les élèves lèvent la main picture alliance / Hans Lucas

La Conventions des Nations des droits de l’enfant est considérée comme la « loi fondamentale » pour le travail de l’unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance qui ont adopté la convention en 1989 ; elle est entrée en vigueur en Allemagne en 1992. En Allemagne, ces droits sont également mis en pratique dans ce que l'on appelle les « Kinderrechteschulen » (écoles respectueuses des droits de l’enfant). Nous expliquons comment elles modifient le quotidien scolaire.

« Nous vivons les droits de l’enfant »

Tel est le slogan des écoles respectueuses des droits de l’enfant soutenues par l'unicef. L'organisation d'aide à l'enfance propose aux écoles souhaitant participer une formation par étapes sur différents sujets touchant aux droits de l'enfant. Après un an environ, il est possible d'obtenir le label « Kinderrechteschulen». L’attachée de presse de l’unicef Simone Morawitz indique que la Convention des Nations unies sur les droits de l’enfant est aussi en liaison avec le devoir de « faire connaître les droits de l'enfant ». « Beaucoup d’enfants ne connaissent pas encore leurs droits et l'école est le meilleur endroit pour les connaître et pouvoir ensuite les revendiquer ». 

Près de 200 écoles respectueuses des droits de l’enfant en Allemagne

Le programme de l’unicef pour des écoles respectueuses des droits de l’enfant existe en Allemagne depuis 2015 sous cette forme, actuellement en Rhénanie-du-nord-Westphale et en Basse-Saxe. Aujourd’hui, 190 écoles y participent, essentiellement des écoles primaires. « Notre objectif est de toucher tous les Länder d’ici 2030 » explique Morawitz. Au niveau international, 15 comités nationaux de l'unicef participent au modèle « Rights Respecting schools ». Cela a permis, en 2020, d'atteindre 1,7 million d'enfants dans plus de 6 000 écoles.

Faire participer les enfants aux décisions de l’école

Selon Simone Morawitz, experte de l’unicef, « la participation des enfants est ce qui nous importe le plus. Il faut les consulter et les prendre au sérieux ». C’est ainsi qu’ils peuvent apprendre entre autres « que toutes les opinions se valent » et prendre davantage de responsabilité lorsqu’on leur demande leur avis.

Dans le cadre du programme, les écoles qui participent ont accès à une plateforme d’apprentissage sur le thème des droits de l’enfant et sont particulièrement soutenues par des formateurs de l’unicef. La participation peut par exemple conduire « à la création d’un conseil de classe ou d’un parlement d’élèves et à ce que les enfants puissent réellement participer aux décisions de l’école » explique Morawitz. Cela permet aussi aux enfants de s’entraîner « à aborder des problèmes et à discuter sans blesser les autres ».

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: