Les personnes derrière l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est faite par des gens pour des gens. Vous devriez connaître ces esprits intelligents, leurs idées et leurs projets.

Kristian Kersting
Kristian Kersting Jonas Ratermann

En Allemagne, de nombreux chercheurs de pointe et experts en économie sont engagés dans la recherche et le développement de l’intelligence artificielle. Nous vous présentons quelques-uns des principaux d'entre eux :

Kristian Kersting – moraliser les machines

Les systèmes d’IA sont-ils capables d'agir moralement ? Si c’est le cas, comment cela peut-il être appliqué techniquement ?  Kristian Kersting (48 ans) se penche sur ces questions. Il est professeur d’apprentissage automatique au département d’informatique de l’université technique de Darmstadt. Selon lui, l'IA ne doit pas trop être orientée sur l'homme car il ne s'agit pas de reproduire l'intelligence humaine mais un comportement intelligent. 

Tina Klüwer – soutenir les start-ups d'IA

Tina Klüwer
Tina Klüwer Ines Grabener

En tant que chercheuse au Centre de recherche allemand sur l’intelligence artificielle (DFKI), à l’université de Bonn et à l’université de Berlin, l’informaticienne linguiste a travaillé sur les Chatbots, les systèmes de dialogue et l'analyse de texte. Fondatrice d’entreprise et entrepreneure, Klüwer (40 ans) s’engage depuis de nombreuses années pour la promotion de l’IA et des start-ups de l’IA, actuellement en tant que membre du conseil d’administration de l’association fédérale de l'IA du conseil consultatif « Young Digital Economy ».

Bernhard Schölkopf – associer la recherche et l’industrie

L’informaticien Schölkopf (53 ans ) promeut et fait de la recherche appliquée de pointe sur l'IA. En 2011, il a fondé l’Institut Max Planck pour les systèmes intelligents (MPI-IS) à Tübingen et est l’un des fondateurs du consortium de recherche en IA Cyber Valley qui est entre-temps, grâce à Schölkopf, un écosystème respecté à l’échelle internationale attirant des talents et de investisseurs du monde entier.

Katharina Zweig – éviter la discrimination

Katharina Zweig
Katharina Zweig Felix Schmitt

Katharina Zweig (45 ans) a fait des études de biochimie et d’informatique et, depuis 2012, elle est professeure d’informatique à l'université technique de Kaiserslautern où elle a lancé le cursus de « socio-informatique ». Son intérêt porte sur les interactions entre les systèmes numériques, les individus, les institutions et la société. Selon la chercheuse, lorsque les systèmes d’IA prennent des décisions, les processus sous-jacents doivent être transparents afin d'éviter les préjugés et la discrimination.

Verena Hafner – une meilleure communication avec les robots

Verena Hafner
Verena Hafner Grazyna Stepniak

Verena Hafner (45 ans ) est professeure de systèmes adaptatifs à l'université Humboldt de Berlin. C’est une chercheuse renommée dans le domaine de la robotique et elle travaille sur le transfert du comportement communicatif des humains aux robots. Pour les humains, il est naturel d’intégrer au langage d'autres informations telles que les mouvements de mains, la mimique, les regards et les contacts. A l'avenir, les robots doivent également en être capables.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: