Ensemble, tout est plus simple

Des initiatives rapprochent les habitants et les réfugiés en Allemagne – les deux côtés en profitent. Le portrait de trois projets.

Apprendre les uns des autres : l’aide aux devoirs chez « Willkommen im Dorf »
Apprendre les uns des autres : l’aide aux devoirs chez « Willkommen im Dorf » Copyright 2019, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten

« Bienvenue au village »

Parfois, de grandes choses arrivent dans de petites dimensions : l‘initiative pour les réfugiés « Willkommen im Dorf » (Bienvenue au village) a été fondée dès 2014 à Jugenheim, une commune de 1.600 habitants en Rhénanie-Palatinat. Aujourd’hui, quelque 50 réfugiés de tous âges, venus de Syrie, d’Arménie, d’Irak et d’Afghanistan, vivent à Jugenheim. Ils ont le soutien de bénévoles. L‘initiative a surtout pour but l’intégration des réfugiés grâce à des rencontres et des manifestations avec les locaux et à des invitations dans les associations. « Les réfugiés enrichissent notre société », souligne le coordinateur Uli Röhm, du Conseil presbytéral protestant. Cela se voit par exemple dans l’aide aux devoirs qui réunit enfants de la commune et enfants réfugiés, leur permettant d’obtenir ensemble de bons résultats.

« On le fait »

« Nous considérons l’immigration comme une opportunité de créer une société ouverte et diversifiée ». Les responsables de « Wir machen das » (On le fait) interprètent leur devise très sérieusement mais de différentes manières. Cette initiative berlinoise a été créée en 2015 à partir d’un réseau de 100 femmes travaillant dans le domaine de l’art, de la culture, de la science, du journalisme et dans la fonction publique. L’un des projets est la plateforme de littérature et de musique Weiter Schreiben (Continuer à écrire) au sein de laquelle des auteur(e)s originaires de régions en guerre ou en crise collaborent avec des confrères et des consœurs germanophones. Le projet « Meet Your Neighbours » (Rencontrez vos voisins) réunit des habitants de longue date et des migrants dans toute l’Allemagne sur le thème du travail, mettant en lumière les compétences des réfugiés. « Wir machen das » a également plusieurs fois illustré la diversité des arts culinaires.

samo.fa

L’abréviation samo.fa signifie « Stärkung der Aktiven aus Migrantenorganisationen in der Flüchtlingsarbeit ». Soutenu par le Chargé des migrations, des réfugiés et de l’intégration auprès du gouvernement fédéral, ce réseau réunit quelque 30 associations dans le pays, dont « Kulturbrücke Palästina Thüringen » (Pont culturel Palestine-Thuringe) à Weimar ou « Afrika Kooperative » (Coopérative Afrique) à Münster. Pour les organisations de migrants, l’expérience marquante de l’arrivée dans un monde étranger est précieuse pour leur travail avec les réfugiés, comme l’aide aux démarches administratives ou un soutien concret pour apprendre l’allemand.  

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: