Invitation à un petit voyage autour du monde

Pourquoi faire le tour de la planète ? Nous vous montrons où l’Allemagne est aussi belle que Venise, la Floride ou le sud de la France.

La Zugspitze dans les Alpes
La Zugspitze dans les Alpes dpa

Les Alpes sont nos Rocheuses

Une beauté hautaine, des sommets enneigés, de rudes parois rocheuses, des prairies verdoyantes, c’est le point commun entre les Alpes et les Rocheuses. Le massif européen, qui s’étend aussi en Allemagne, est, avec jusqu’à 4.000 mètres d’altitude, au moins aussi élevé que les Rocheuses – qui sont quatre fois plus longues. La Zugspitze, qui culmine à près de 3.000 mètres, est le sommet le plus élevé d’Allemagne.

Hambourg est notre Venise

Des canaux entre des rangées étroites d’habitations, des ponts, des hôtels particuliers, des bateaux de croisière – Hambourg est la Venise allemande. Qui aurait crû que la ville hanséatique a le plus grand nombre de ponts en Europe ? Ils sont au nombre de 2.500, soit deux fois plus qu’à Venise et Amsterdam réunies.

Le quartier des entrepôts à Hambourg
Le quartier des entrepôts à Hambourg Picture Alliance/chromorange

Le geyser d‘Andernach est notre Strokkur

La fontaine jaillit vers le ciel jusqu’à 60 mètres de hauteur. Le plus haut geyser d’eau froide au monde ne se trouve pas en Islande mais sur une île du Rhin près de la petite ville d’Andernach. On y parvient en bateau partant du Centre des geysers qui explique de manière passionnante le vulcanisme en Eifel.

Un geyser à Andernach
Un geyser à Andernach dpa

Francfort est notre New York

Okay, ici, tout est un peu moins haut. Mais les gratte-ciel, les banques et la Bourse, les musées et un milieu artistique alternatif, l’Opéra et des clubs underground, le mélange bigarré des cultures – voilà ce qui fait Francfort-sur-le-Main. Vous permettrez qu’on l’appelle « Mainhattan ».

La silhouette de Francfort-sur-le-Main
La silhouette de Francfort-sur-le-Main dpa

Le lac de Constance est notre lac Baïkal

Long, étroit, profond et entouré de montagnes, cette description vaut pour le lac de Constance comme pour le lac Baïkal en Sibérie. Sa profondeur est toute relative car celle-ci n’atteint que 250 mètres alors que le lac Baïkal est le plus profond au monde avec 1.600 mètres.

 

Le lac de Constance et son panorama sur les Alpes
Le lac de Constance et son panorama sur les Alpes dpa

L’Ache est notre Ardèche

L’écume jaillit, le bateau danse sur les tourbillons d’eau, la rivière turquoise déferle entre les galets blancs et les parois rocheuses : chez les amateurs de sports nautiques, la Tiroler Ache en Bavière fait concurrence à l’Ardèche française.

Rafting sur la Tiroler Ache
Rafting sur la Tiroler Ache dpa

Usedom est notre Floride

L’infinitude des plages de sable blanc, des baigneurs, des amateurs de bronzage, d’élégantes maisons de vacances : on se croirait en Floride, du moins en été, sur l’île de la Baltique Usedom. D’accord, on y trouve des pins au lieu de palmiers et il y fait sensiblement plus frais. Mais cette île baltique séduit avec son ambre et ses cabines en osier posées sur la plage.

Une plage sur l’île d‘Usedom dans la Baltique
Une plage sur l’île d‘Usedom dans la Baltique dpa

La Forêt palatine est notre Yosemite Park

Des arbres à perte de vue : ici et là, des roches en grès de couleur s’élèvent, d’un rouge flamboyant au soleil. La réserve de biosphère de la Forêt palatine est la plus grande zone boisée d’Allemagne. On n’y trouve pas d’ours mais des lynx et des chats sauvages.

Les roches Altschlossfelsen dans la Forêt palatine
Les roches Altschlossfelsen dans la Forêt palatine dpa

La Mathildenhöhe à Darmstadt est notre Kremlin

L’ensemble à Darmstadt n’est pas une forteresse comme à Moscou mais une colonie d’artistes. Mais on y trouve une chapelle orthodoxe russe aux coupoles dorées, dressée sur une terre russe. Le tsar Nicolas la fit construire en 1897 pour sa famille car sa femme  Alexandra était princesse de Hessen-Darmstadt.

La chapelle russe à Darmstadt
La chapelle russe à Darmstadt dpa