L’Allemagne dans les comparaisons internationales

Ces classements internationaux révèlent les nombreux atouts de l’Allemagne – et une faiblesse.

L’Allemagne est classée au premier rang du Nations Brand Index 2017.
L’Allemagne est classée au premier rang du Nations Brand Index 2017. Westend61/Getty Images

L’Allemagne, première dans le Nation Brands Index

En 2017, l’Allemagne a été classée première dans le Nation Brands Index. Lors de ce sondage international sur l‘image de 50 pays, 1.000 personnes sont respectivement interrogées dans 20 pays. Elles évaluent les Etat selon six critères : les exportations, la gouvernance, le tourisme, les investissements et l’immigration, la culture et la population. Les sondés apprécient particulièrement les produits allemands et le marché de l’emploi en Allemagne. L’Allemagne se classe au 4e rang dans la gouvernance, derrière le Canada, la Suisse et la Suède. Des notes moins flatteuses ont été attribuées pour l’intégration et – c’est étonnant pour les Allemands – l’attrait des paysages.

L’Allemagne est compétitive au niveau global

Un classement du Forum économique mondial compte l’Allemagne parmi les pays les plus compétitifs au monde. Parmi les 137 économies analysées dans le Global Competitiveness Report 2017/2018, elle venait à la 5e place derrière la Suisse, les Etats-Unis, Singapour et les Pays-Bas. L’évaluation portait entre autres sur la capacité d‘innovation des entreprises, les conditions-cadres pour l’économie, les marchés financiers, l’infrastructure et le système éducatif.

L’Allemagne a un marché du travail attrayant

Seuls les Etats-Unis sont plus appréciés que l’Allemagne par les salariés. C’est ce que révèle une étude du Boston Consulting Group et de la bourse de l’emploi en ligne Stepstone, réalisée auprès de 366.000 salariés et 6.000 directeurs du personnel. Depuis la dernière enquête, l’Allemagne a progressé de quelques places et se situe maintenant devant le Canada et l’Australie.

L’Allemagne doit progresser dans la numérisation

17e sur 35 : l’Allemagne a du retard dans la numérisation, l’extension du réseau en fibres optiques ne progressant que lentement. Dans le classement de la numérisation réalisé par l’Institut Fraunhofer de recherche sur les systèmes et l‘innovation (ISI) et le Centre d’étude de l’économie européenne (ZEW), d’autres facteurs jouent également un rôle, comme la numérisation des administrations publiques, la recherche sur la numérisation ou les modèles business numériques. Le classement de la numérisation fait partie d’un indicateur plus large sur l‘innovation. Ici, l’Allemagne se classe sensiblement mieux, à la 4e place.

© www.deutschland.de