Des emplois d’avenir

Quelles formations et quels métiers ont de l’avenir ? Quatre tendances et deux prévisions aident à se décider.

Le secteur de la santé cherche du personnel.
Le secteur de la santé cherche du personnel. Robert Kneschke

Quand on entame une formation aujourd’hui, on aimerait avoir un avenir assuré dans son métier. Nous vous présentons quatre tendances et deux prévisions qui sont aussi importantes pour le personnel étranger qualifié.

Tendance 1 : on ne peut automatiser les emplois de demain

La numérisation et l’automatisation sont une mégatendance. Même si les robots exécutent parfaitement les tâches monotones, ils ne sauraient trouver des solutions créatives aux problèmes ou s’adapter aux êtres humains. C’est pourtant ce qu’exigent l’ingénierie, l’informatique, la biotechnique et l’artisanat.

Tendance 2 : les emplois de demain sont en rapport avec les personnes

Les robots ne connaissent ni affection ni chaleur humaine. Les métiers de la santé et les soins aux personnes gagnent toujours en importance. Les estimations parlent de 26 % de croissance d’ici à 2035.

Tendance 3 : les emplois de demain demandent une bonne formation

Les machines exécutant des tâches simples et monotones, la formation et les qualifications des salariés seront toujours plus importantes. Il en résulte que les métiers de l’enseignement dans les écoles, les formations initiales et continues et les établissements supérieurs sont essentiels pour l’économie. Les estimations parlent de 20 % de croissance d’ici à 2035.

Tendance 4 : les emplois de demain demandent moins de mobilité

Nombre d’emplois demanderont moins de mobilité des personnes demain car elles ne seront pas rattachées à un lieu de travail précis. Le nombre de navetteurs baissera car toujours plus de gens font du télétravail.

Prévision 1 : l’Allemagne a besoin de personnel étranger qualifié

La société de conseil Deloitte prévoit que le nombre d’emplois d’avenir augmentera en Allemagne plus fortement que le nombre d’emplois supprimés par l’automatisation. Cette hausse devrait se situer à quelque 1,3 million d’emplois d’ici à 2035. Le personnel qualifié manque déjà, l’Allemagne favorise donc l’immigration.

Prévision 2 : ces cinq secteurs croîtront

Les métiers de la santé et la technique médicale car la population vieillit et doit être prise en charge. Dès aujourd’hui, le secteur de la santé est le plus gros employeur en Allemagne.

L’industrie chimique et pharmaceutique ainsi que la biotech car ils ont des liens étroits avec le secteur de la santé.

Les énergies durables et la protection de l’environnement car ils sont les grands thèmes de l’économie de marché écologique.

La logistique et les transports car l’économie interconnectée d’une nation exportatrice en dépend.
La construction mécanique et l’électrotechnique car leurs produits détermineront le quotidien et le monde du travail demain.  

© https://www.deutschland.de/fr