Des femmes au sommet

Comment l’Allemagne fait-elle progresser les chances de carrière des femmes ? Cinq faits que vous devriez connaître

Les femmes avancent en matière de carrière – mais il reste beaucoup à faire.
Les femmes avancent en matière de carrière – mais il reste beaucoup à faire. dpa

Elles occupent rarement des postes de direction, ont des salaires inférieurs et travaillent souvent à temps partiel : les femmes continuent à avoir une vie professionnelle plus compliquée que les hommes - également en Allemagne. L’OCDE, par exemple, salue toutefois les nombreux progrès faits au cours des dernières années. Davantage de femmes travaillent, leur pourcentage aux conseils de surveillance a augmenté, les familles peuvent mieux concilier travail et famille. Cinq faits concernant les femmes et la carrière :

1. Davantage de femmes travaillent

Depuis la réunification en 1990, le pourcentage des femmes actives a augmenté de 15 pour cent. D’après les données de l’Agence fédérale pour l’emploi, aujourd’hui 71 pour cent des femmes en Allemagne ont un emploi - près de dix pour cent de plus que la moyenne des pays de l’OCDE.  

2. Le retour de l’emploi partiel à l’emploi à plein temps

Près de la moitié des femmes travaillent à temps partiel alors que ce ne sont que douze pour cent des hommes. Une légère diminution du temps de travail réduit déjà les opportunités de carrière. C’est pourquoi, en 2019, le gouvernement fédéral veut instaurer le temps partiel intermédiaire. Il donne aux salariés le droit de travailler à temps partiel pendant une période puis à nouveau à plein temps.

3. Famille et profession

L’allocation parentale a deux effets positifs : elle facilite pour les femmes actives la décision de prendre un congé parental et améliore le partage des tâches entre les hommes et les femmes pour la garde des enfants. Depuis 2007, les parents reçoivent de l’Etat une grande compensation de leur salaire pendant quatorze mois s’ils prennent tous deux un congé parental. Une analyse de l’Institut allemand pour la recherche économique apporte la preuve du succès : entre-temps, 35 pour cent des hommes prennent un congé parental alors qu’ils n’étaient que trois pour cent auparavant. En outre, depuis 2013, les parents ont droit à une place pour la garde des enfants à partir de l’âge d’un an. 

4. Quota en faveur des femmes et transparence des salaires

Depuis 2016, l’Allemagne impose un quota de femmes aux conseils de surveillance. : 30 pour cent des comités doivent être occupés par des femmes. Selon une analyse du cabinet de conseil américain Russell Reynolds, le pourcentage de femmes dans les conseils de surveillance des plus grandes entreprises allemandes était de 34 pour cent au printemps 2018. De plus, entre-temps, les femmes peuvent constater si leur salaire est inférieur à celui de leurs collègues masculins. Depuis 2018, les salariés ont le droit d’obtenir une information sur ce sujet de la part de leur employeur. 

5. Offensive en faveur des mathématiques et de la technique

Le choix des études posant les jalons des futures opportunités de carrière, des fédérations et des initiatives soutiennent les femmes pour les mathématiques, l’informatique, les sciences naturelles et la technique (MINT), par exemple l’Association des ingénieures allemandes

© www.deutschland.de