Bientôt une percée ?

Rafael Laguna de la Vera estime qu’une innovation disruptive peut résoudre bien des problèmes dans le monde. Il nous révèle ici celles auxquelles il pense.

Rafael Laguna de la Vera
Rafael Laguna de la Vera SPRIND GmbH

Rafael Laguna de la Vera est le fondateur et le directeur de l’Agence fédérale pour les innovations disruptives. Quatre questions à l’ancien créateur de startups et entrepreneur en technologie.

M. Laguna de la Vera, avec votre Agence fédérale, vous voulez promouvoir les innovations disruptives. Y a-t-il déjà des candidats ?
Nous avons commencé le 1er janvier 2020 et reçu à ce jour plus de 800 dossiers sur des projets. Après validation, 60 propositions ont le potentiel d’être une innovation disruptive, six projets sont déjà financés. L’accent est mis sur l’environnement et l‘énergie. Il y va par exemple du retrait des micro-plastiques des eaux avec de petites bulles d’air ou de production d’é nergie avec des éoliennes en haute altitude nous permettant d’espérer produire de l’énergie pour moins de 3 centimes d’euro par kilowatt/heure.

La fusion nucléaire pourrait être une solution, nous savons comment elle fonctionne. C’est juste une question d’effort pour la développer plus avant.

Rafael Laguna de la Vera

Cela semble être des innovations formidables mais en quoi sont-elles disruptives ?
Les innovations disruptives sont des innovations qui améliorent durablement notre vie. Nous n’avons pas besoin de nouvelles pseudo-innovations. Faire les courses, commander un taxi, partir en vacances, tout cela était déjà possible avant Amazon, Uber et Airbnb. Nous avons besoin d’innovations disruptives qui améliorent dans une dimension aussi large que possible la vie du plus grand nombre de personnes possible. C’est le cas des éoliennes en haute altitude et des stations d’épuration modernes.

Quelle position à l’international a occupé et occupe l’Allemagne en la matière, dans le passé comme aujourd’hui, pour ainsi dire de l’imprimerie au vaccin contre le coronavirus ?
Dernièrement, les innovations disruptives que nous avons non seulement inventées mais aussi déployées avaient lieu dans l’industrie automobile ou chimique. Biontech est naturellement fantastique parce que la société a non seulement développé le nouveau vaccin à ARNm mais l’a aussi commercialisé. C’est devenu maintenant un groupe lourd de plusieurs milliards. Mais c’est naturellement l’exception et pas la règle. C’est ce que nous voulons changer.

Si vous pouviez souhaiter une innovation disruptive, quelle serait-elle ?
Nous pourrions résoudre 50 % des problèmes dans le monde si nous pouvions produire de l’énergie qui serait si bon marché que la faire payer ne serait plus rentable. Ce n’est pas si utopique car nous baignons dans un océan d’énergie. Mais nous ne parvenons pas encore à la transporter et à la stocker dans les volumes nécessaires. La fusion nucléaire pourrait être une solution. Nous savons comment elle fonctionne. C’est juste une question d’effort pour la développer plus avant. Actuellement, nous voyons une accélération des développements par des startups et de nouvelles technologies dans ce domaine.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: