L’heure est aux nouvelles voies

La pandémie de Covid-19 transforme la circulation et la vie dans la ville. Trois exemples en Allemagne.

Pistes cyclables à Berlin:de nouvelles opportunités pendant la crise de Covid-19
Pistes cyclables à Berlin:de nouvelles opportunités pendant la crise de Covid-19 picture alliance/dpa

Un espace pour les pistes cyclables « pop-up »

Soudain, il y a eu de la place : lorsque le trafic motorisé dans les villes allemandes a été réduit du fait de la pandémie de Covid-19, on a vu apparaître de nombreuses nouvelles pistes cyclables « pop –up » dans des rues normalement très fréquentées. Ces pistes mises en place en peu de temps par les autorités sont populaires - et suscitent aussi les débats. A Berlin, il a été porté plainte contre les pistes cyclables « pop-up » ; les critiques réclament à nouveau davantage d’espace pour les voitures. Le sénat de la ville veut toutefois établir les nouvelles pistes cyclables et renforcer ainsi durablement le trafic cycliste.    

Pas seulement dans la capitale : une piste cyclable « pop-up » à Stuttgart
Pas seulement dans la capitale : une piste cyclable « pop-up » à Stuttgart picture alliance/dpa

Le décongestionnement du marché immobilier

La pandémie de Covid-19 a entraîné en Allemagne une nette augmentation du travail à domicile. Comme l’a formulé l'institut économique allemand (IW), l'Allemagne est pourtant une « nation de travail au bureau ». Dans toute l’Allemagne, quelque 14,8 millions de personnes travaillent dans des bureaux. Selon l'IW, environ 85 pour cent d’entre elles pourraient théoriquement travailler à domicile de manière permanente. En fait, en 2018, près d’un employé de bureau sur deux travaillait au moins occasionnellement à son domicile ; en 2006 c'était un peu plus d'un sur trois. Les experts s’attendent à ce que la tendance au travail à domicile se consolide, que la vie à la périphérie des métropoles gagne en attractivité – et que la pression sur les prix de l'immobilier urbain diminue.     

Nouvel espace vert dans le Mauerpark à Berlin : profiter du grand air
Nouvel espace vert dans le Mauerpark à Berlin : profiter du grand air picture alliance/dpa

L’intérêt pour les espaces verts

Du fait de la pandémie de Covid-19, il est fortement recommandé d’aérer régulièrement les bureaux et les appartements ; les gens apprécient d’autant plus de se retrouver en plein air. Il est probable que la tendance à se rendre dans des espaces verts tels que les jardins botaniques, les terrains de jeux et les jardins ouvriers va s’accentuer. Selon l'Office allemand de la statistique, en 2018, les 14 villes allemandes les plus peuplées disposaient d’une moyenne de 25 mètres carrés d'espaces verts par personne et de 18 mètres carrés en 1996. Au cours de la même période, dans ces métropoles, la part des espaces verts des surfaces d’habitat et de circulation est aussi passée de 7,7 à 10,9 pour cent.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: