La stratégie en matière d’hydrogène

La transition énergétique doit être réalisée avec de l’hydrogène vert. Découvrez les projets du gouvernement allemand.

Mayence : l’hydrogène est produit à partir de l’énergie éolienne.
Mayence : l’hydrogène est produit à partir de l’énergie éolienne. picture alliance/dpa

Dans le monde entier, l’Allemagne est considérée comme une pionnière pour le passage aux énergies renouvelables. La catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011 a donné une impulsion décisive à la « transition énergétique » et a conduit l’Allemagne à renoncer progressivement à l’énergie nucléaire. En 2020, le gouvernement allemand a également décidé d’abandonner le charbon. Il fallait donc trouver des alternatives pour remplacer à moyen terme deux importantes sources d’énergie. C'est pourquoi, en juin 2020, le cabinet fédéral a lancé la stratégie nationale sur l'hydrogène (NWS). Cette technologie doit servir à accomplir la transition énergétique.

L’accent est mis sur l’hydrogène « vert » produit à partir d’énergies renouvelables. Il peut permettre de rester compétitif dans l’industrie et les transports, d'atteindre les objectifs de protection du climat et d’ouvrir de nouveaux marchés. Un objectif important est donc que l’hydrogène vert soit compétitif. Actuellement, c’est loin d'être le cas. C’est surtout dû au fait que la transformation de l’électricité verte en hydrogène n’est pas encore très efficace et cela a une incidence sur le prix. Un kilogramme produit avec de l'énergie éolienne ou solaire est de quatre à cinq fois plus cher que l’hydrogène « gris » qui est produit avec du gaz naturel et n'est pas neutre pour le climat. 

Un concours pour des coopérations internationales

Cela pose un autre défi : si l’on veut utiliser l'hydrogène vert à grande échelle, les besoins en énergies renouvelables augmenteront également énormément. C’est pourquoi, d'ici 2030, des centrales de nouvelle génération d’une capacité totale pouvant atteindre jusqu’à cinq gigawatts doivent être construites en Allemagne. Comme cela ne suffira probablement pas à couvrir les besoins, on mise sur des importations en provenance de pays où l’eau (de mer) et le soleil sont abondants. Pour cela, un accent particulier est mis sur le continent africain. En collaboration avec le Maroc, l’Allemagne planifie la première usine de production d'hydrogène vert en Afrique. 

Afin d’accroître la dynamique dans le domaine de la technologie en matière d’hydrogène, le ministère fédéral de l'Education et de la Recherche a lancé en février 2021 un concours pour développer des projets de recherche internationaux. A partir de décembre 2021, dans les « laboratoires du futurs » d'universités et instituts allemands, des équipes internationales de scientifiques mèneront des recherches sur des sujets fondamentaux portant sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l'hydrogène : de la production à l’utilisation, en passant par le raffinage et le transport.

©www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: