L’hydrogène sera-t-il le nouveau pétrole ?

L’hydrogène produit en respectant le climat pourrait contribuer à réduire plus rapidement  les émissions de CO2. Pourquoi ce gaz est-il autant approprié ?

Modèle d’une centrale hybride énergie éolienne-hydrogène.
Modèle d’une centrale hybride énergie éolienne-hydrogène. AquaVentus

La protection du climat est aussi une course contre la montre. Si l'on veut maintenir la température moyenne de la planète à un niveau contrôlable, il faut agir rapidement et de manière aussi complète que possible en passant à des énergies renouvelables – donc à l'électricité verte. Malheureusement, dans bien des domaines importants, cela n’est pas encore très facile : par exemple en ce qui concerne le transport aérien et maritime, le transport des marchandises par la route ou les processus de production industrielle.

Un gaz qui n'a que l’eau comme résidu

L’hydrogène pourrait être la solution aux problèmes. Car il permettrait d'être utilisé pour convertir l'électricité produite de manière durable en un support matériel employable là où l'utilisation directe de l’énergie électrique est difficile. Ce gaz est obtenu par électrolyse à partir de l’eau. L’hydrogène est donc le moyen idéal de stockage pour les énergies renouvelables, car pas plus sa production que son utilisation ultérieure ne produisent de gaz à effet de serre. Dans une pile à combustible qui est par exemple utilisée sur les voitures à hydrogène, le gaz brûle en laissant de l’eau comme résidu.

Faire le plein plus rapidement que les voitures électriques

Dans le domaine des transports, la propulsion à l’hydrogène a surtout l’avantage d'accélérer considérablement le plein en énergie verte. Celui-ci, dans ce cas, ne dure que de trois à cinq minutes - ce qui est beaucoup plus rapide que la recharge d’une voiture électrique. L’utilisation de véhicules à piles à combustible est particulièrement intéressante pour les transports en commun (bus, trains) pour le transport de marchandises (camions) ou pour la logistique (chariots élévateurs).  

Pile à combustible dans une centrale à hydrogène allemande.
Pile à combustible dans une centrale à hydrogène allemande. picture alliance/dpa/dpa-Zentralbild

Une solution à l’échelle mondiale

Ce qui rend surtout l’hydrogène intéressant en tant que source d’énergie ce sont ses propriétés de transport. L’énergie verte, provenant de grands parcs éoliens en mer ou de centrales solaires, stockée sur ce support pourrait être transportée avec relativement peu de pertes jusqu’à des consommateurs éloignés. Cela pourrait fonctionner non seulement au niveau national mais aussi à l’échelle internationale et même mondiale. L’idée est que l'hydrogène permettrait d'importer quasiment du vent ou du soleil à partir d'autres régions de la planète. C'est pourquoi l’hydrogène est déjà qualifié de « nouveau pétrole ».      

L’hydrogène peut-il vraiment nous mener rapidement et en de bonnes conditions à un avenir climatiquement neutre ? Cela dépend surtout de la rapidité de progression du développement des énergies renouvelables. Selon l'experte climatique Claudia Kempert de l’Institut allemand de recherche économique (DIW)  « quiconque rêve d'hydrogène, doit investir dans les énergies renouvelables et les développer beaucoup plus rapidement qu'auparavant  ».

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: