Ensemble pour mieux protéger le climat

Trois présidences pour le climat, telle est la devise du projet Three4Climate. Découvrez ce qu’il en est ici.

 La protection du climat commence souvent à l’école.
La protection du climat commence souvent à l’école. picture alliance/dpa

« Think European – Act Local » est la devise du projet « Three4Climate – une présidence en trio pour le climat ». Six écoles, six communes et cinq organisations des trois pays composant la présidence en trio de l’UE (Allemagne, Portugal, Slovénie) participent au projet. Elles doivent développer au niveau local, national et européen des idées pour mettre en œuvre les objectifs européens de protection du climat.

Martin Staab

Maire de la commune de Radolfzell / Allemagne

Martin Staab

« Radolfzell s’engage depuis longtemps et de mille manières en faveur de la protection du climat. Nous avons donc été enthousiastes lorsque nous avons appris l’existence du projet Three4Climate. Nous partageons nos expériences avec d’autres villes et accueillons volontiers les idées et les impulsions nouvelles.

Pour cet objectif ambitieux qu’est la neutralité climatique d’ici à 2050, il faut des concepts porteurs et de nouvelles stratégies, notamment dans le domaine de la mobilité, des énergies renouvelables et du développement durable du territoire. Avec le projet Three4Climate, les villes participantes ont l’opportunité d’échanger sur leurs expériences et, ainsi, d’initier de nouveaux projets plus rapidement et plus aisément. »

Vlasta Krmelj

Directrice de l’entreprise Local Energy Agency of Podravje / Slovénie

Vlasta Krmelj

« Ensemble, nous souhaitons montrer que la présidence du Conseil de l’Union européenne n’a pas seulement lieu au niveau national mais aussi au niveau des régions.

Three4Climate

Three4Climate doit aplanir le chemin menant à une coopération à long terme entre les organisations, les villes, le écoles et les ministères. Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons mettre en œuvre le Pacte vert. Un développement durable est presque impossible sans intégrer tous les acteurs de la société. »

Goreti Franzky

Enseignante à l’Escola Básica Professor Sebastião PiresTeixeira / Portugal

Goreti Franzky (au centre) avec ses collègues Ana Couto (à g.) et Cristina Faísca (à dr.).
Goreti Franzky (au centre) avec ses collègues Ana Couto (à g) et Cristina Faísca

Nous coopérons avec des écoles allemandes et slovènes pendant le projet, ainsi qu’avec des communes et les ministères de l’Environnement des trois pays. Notre tâche consiste à informer d’autres écoles de l’Algarve sur les avantages de l’énergie verte – tant dans une perspective écologique qu’économique.

Les écoles peuvent aider à mettre le Pacte vert en œuvre plus rapidement et plus efficacement en donnant l’exemple. Lorsque les enfants apprennent les avantages et les inconvénients de certains comportements, ils les diffusent aussi dans leurs familles et auprès de leurs amis. A la longue, ces petits changements ont de grands effets car, en 2050, ces enfants seront adultes et interviendront activement sur la politique de l’environnement. »       

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: