L’objectif « zéro faim »

La guerre en Ukraine menace de provoquer des famines dans le monde entier. La GIZ lutte contre cette crise.

Au Yémen la GIZ s’efforce d’endiguer la famine.
Au Yémen la GIZ s’efforce d’endiguer la famine. picture alliance / dpa

La Société allemande de coopération internationale (GIZ), mandatée par le gouvernement allemand, soutient une agriculture durable et adaptée au climat dans le Sud de la planète. Heike Höffler, experte en agriculture, explique comment la GIZ soutient la lutte contre la crise alimentaire actuelle.

Heike Höffler dirige le projet sectoriel Agriculture au sein de la GIZ.
Heike Höffler dirige le projet sectoriel Agriculture au sein de la GIZ. privat

Les conséquences de la guerre en Ukraine entraînent la famine de millions de personnes. Comment cela se fait-il ?
La guerre en Ukraine a fait doubler les prix du blé et de l’huile de tournesol. Cela touche brutalement en particulier les personnes pauvres et celles vivant dans les régions en crise. Parallèlement, la culture et les récoltes de la prochaine saison sont en jeu : les prix des engrais ont triplé et les livraisons font défaut. C’est catastrophique.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’avenir ?
Nous assistons déjà à des catastrophes alimentaires, entre autres dans les pays les plus touchés que sont la Somalie,  le Yémen et l’Afghanistan. Cette année, nous devons malheureusement nous attendre à l’augmentation de la faim dans le monde. La Communauté internationale a réagi. Lors du sommet du G7, les chefs d’Etat et de gouvernement ont apporté une contribution supplémentaire de 4,5 milliards de dollars américains pour la sécurité alimentaire cette année.

Comment la GIZ soutient-elle la population sur place ?
En plus d’apporter une aide d’urgence, la GIZ soutient une agriculture adaptée au climat et durable. Elle doit rendre les partenaires davantage résilients face aux futures crises. Dans le cadre de nombreux projets, nous travaillons par exemple en Afrique à ce que les gens puissent mieux s’approvisionner eux-mêmes et soient moins dépendants des importations. Par exemple en fournissant des semences et des engrais aux agriculteurs. Nous leur conseillons de cultiver des plantes alimentaires adaptées aux conditions locales telles que le mil, le maïs ou les haricots tout en économisant l’eau et en ménageant les sols. Nous les aidons à augmenter le rendement de leurs récoltes. En outre, nous élaborons ensemble des moyens d’abandonner les engrais synthétiques pour les remplacer par exemple par des engrais organiques.   

Quel est le rôle de la GIZ dans l’aide internationale contre la faim ?
A la demande du gouvernement fédéral, la GIZ, travaille afin d’atteindre d’ici 2030 l’objectif de développement durable (ODD) « zéro faim ». Nous soutenons la nouvelle Alliance mondiale pour la sécurité alimentaire, créée par l’Allemagne et la Banque mondiale, afin que l’aide internationale arrive sur place de manière coordonnée.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: