« L’aérospatiale pour protéger le climat »

La responsable politique Anna Christmann explique pourquoi l’espace joue un rôle déterminant dans les questions d’avenir.

 Anna Christmann, compétente en matière d’espace
Anna Christmann, compétente en matière d’espace picture alliance/dpa

Députée au Bundestag, Anna Christmann est la coordinatrice du gouvernement fédéral pour l’aérospatiale. Elle est également a chargée des startups et de l’économie numérique au ministère fédéral de l’Economie.

Mme Christmann, quelle est l’importance de l’espace pour l’économie et la recherche allemandes ?
L’espace est un secteur d’avenir essentiel pour l’Allemagne. Les connaissances provenant de l’aérospatiale sont indispensables pour protéger le climat, pour la mobilité, le numérique et la sécurité – pour n’indiquer que quelques grands domaines. Avec le « new space », les initiatives aérospatiales privées, on assiste à une croissance dynamique du secteur dans le monde et à de nombreuses avancées dans le développement des satellites et des fusées. Nous devons donner de meilleures chances de se lancer aux startups allemandes et européennes afin qu’elles puissent participer plus fortement à ce marché.

Quels projets sont riches d’avenir en Allemagne ?
Je considère la contribution à l’aérospatiale comme essentielle pour protéger le climat. L’Allemagne est leader dans ce domaine avec le satellite d’observation du climat EnMAP. EnMAP surveille la surface de toute la planète, fournissant des informations sur l’état et l’évolution des écosystèmes. Les satellites du programme européen Copernicus et les satellites de l’organisation spatiale européenne ESA sont ici très précieux, nombre d’entre eux étant construits en Allemagne. Actuellement, on prépare la mission CO2M de recensement des émissions de gaz à effet de serre ainsi que la mission GRACE-I. Les spécialistes du climat veulent, avec cette dernière, déterminer les réserves des nappes phréatiques dans le monde en les mesurant depuis l’espace.

Quels développements sont pour vous les plus fascinants dans l’aérospatiale ?
La nouvelle ère d’exploration de la lune, avec de nombreuses missions internationales prévues, est très intéressante. Les Etats-Unis prévoient un retour sur la lune et souhaitent envoyer la première femme sur ce satellite de la Terre. L’Allemagne fournit pour cela des systèmes déterminants. Nous offrons ainsi à des astronautes européens la possibilité d’y participer. Aujourd’hui, on pose les jalons pour les 10 à 20 prochaines années.

L’aérospatiale ne peut réussir qu’en coopération internationale.

Anna Christmann, coordinatrice du gouvernement fédéral

L’avenir sera-t-il à la coopération internationale ou une nationalisation menace-t-elle ?
L’Allemagne est favorable à un accès libre et fiable à l’espace ainsi qu’à une exploitation durable, pacifique et sure de l’espace par tous. Je suis convaincue que l’aérospatiale ne peut réussir qu’en coopération internationale. Comme le montre l’ESA pour l’Europe, comme l’illustrent les nombreux projets avec la NASA et comme le montre très symboliquement la coopération dans la Station spatiale internationale ISS. Ce qui se passe dans l’espace nous concerne tous – tout comme le changement climatique nous concerne tous. Une nationalisation serait une erreur.

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: