La crise du coronavirus : une opportunité

Tirer quelque chose de positif de la pandémie : la plateforme #Beyondcrisis veut aider l’économie avec des projets créatifs.

#Beyondcrisis souhaite préparer l’avenir avec des idées puissantes.
#Beyondcrisis souhaite préparer l’avenir avec des idées puissantes. max-kegfire/iStock

Finies les mauvaises nouvelles ! Pendant la crise du coronavirus, l’initiative L’Allemagne – pays des idées veut promouvoir des modèles d’affaires nouveaux et novateurs pour l’économie allemande avec l’action #Beyondcrisis. « A côté de tout ce qui est très grave dans cette crise, nous avons aussi très vite eu le sentiment qu’elle peut aussi être synonyme de nouvelles idées et de nouveaux modèles d’affaires en Allemagne », explique Ute Weiland, la directrice de « L’Allemagne ‒ pays des idées », une initiative du gouvernement fédéral et de l’industrie allemande.

La créativité en grande forme en temps de crise

Fidèle à la devise « Les meilleures idées naissent maintenant ! », l’action offre aux gens l’occasion de présenter au niveau national leurs nouvelles idées d’affaires. « Avec des partenaires motivés, nous avons décidé de créer une plateforme nationale qui offre une scène à ces idées et à leurs auteurs et, surtout, qui les encourage », dit Mme Weiland. Les bricoleurs, les inventeurs et les entrepreneurs peuvent se mettre en réseau par l’intermédiaire de la plateforme pour diffuser et développer leurs idées dans toute l’Allemagne.

De nouvelles impulsions pour le travail et le vivre ensemble

Les projets vont des aides aux voisins à la dégustation de chocolat basée sur des dons en passant par un service de traduction 24h/24 pour les hôpitaux et les cabinets médicaux afin d’éliminer les barrières linguistiques entre les médecins et les patients. La recherche de nouvelles impulsions pour le monde du travail et la cohésion sociale est toujours au cœur des projets.

Les modèles d’affaires peuvent être soumis sur le site de « Pays des idées ». Mme Weiland est convaincue que les acquis positifs persisteront après la crise. « Je pense que la situation actuelle fera surtout que l’Allemagne sera plus numérique après la crise. Nombre de choses existaient déjà avant le coronavirus mais nous avons maintenant l’opportunité de nous y intéresser plus intensément et de les tester. Et je souhaite ardemment que la vague de solidarité que nous connaissons persiste. »

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: