« Nous voulons apprendre des autres cultures »

Le Humboldt-Forum est à la fois un lieu et une plateforme de dialogue, dit le Professeur Hartmut Dorgerloh

Hartmut Dorgerloh, administrateur général du Humboldt-Forum à Berlin.
Hartmut Dorgerloh, administrateur général du Humboldt-Forum à Berlin. dpa

Professeur Dorgerloh, qu’est-ce que le Humboldt-Forum ? Le musée national d’ethnographie ?

Le Humboldt-Forum n’est pas un musée. C‘est un forum ouvert, une plateforme internationale de dialogue sur les questions qui agitent actuellement le monde. On le découvrira dans les expositions des musées nationaux de Berlin, de la Fondation Stadtmuseum Berlin ou de l’université Humboldt. Mais, dans un département autonome consacré à l’éducation et à la transmission, à la science et à la recherche, nous invitons à se pencher sur les grands sujets globaux comme l’écologie, le fossé Nord-Sud, la pauvreté, l’exploitation ou le trafic des êtres humains. Conformément à ce que constatait Alexander von Humboldt : tout est lié. Le Forum proposera en outre un programme étendu de manifestations, de danse, de cinéma, de musique et de débats. Le Humboldt Forum est donc beaucoup plus qu’un musée.

L’esprit d’Alexander von Humboldt souffle-t-il dans le Forum ?

Deux personnes ont donné leur nom au Forum : non seulement Alexander, mais aussi son frère Wilhelm. Aujourd’hui, on désignerait Wilhelm comme un grand chercheur en communication. Il cherchait à établir une approche générale sur la manière de regarder les différentes espèces dans le monde et de les compiler. Et Alexander nous a donné pour tâche de penser et de travailler en réseau, de collaborer. Ce sont des aspects déterminants pour notre travail. Nous voulons favoriser les échanges ouverts. Nous voulons écouter et apprendre d‘autres cultures. C’est exactement ce qu’a fait Alexander von Humboldt, comprenant ainsi combien les choses sont liées et interdépendantes.

Le Humboldt-Forum dans le Stadtschloss reconstruit à Berlin.
Le Humboldt-Forum dans le Stadtschloss reconstruit à Berlin. dpa

Y at-il quelque chose de typiquement allemand chez Alexander von Humboldt ?

Je ne crois pas au sens d’exclusivement allemand. Les deux Humboldt, Alexander et Wilhelm, se concevaient comme des citoyens du monde. Tous duex étaient originaires de Berlin mais ils parcouraient, le monde tant physiquement qu’intellectuellement.

Une qualité d‘Alexander von Humboldt vous impressionne-t-elle particulièrement ?

A côté de bien d’autres, son zèle incroyable et sa précision. C’est toujours fascinant de découvrir l’intensité de sa correspondance et l’acuité de ses observations. Pour lui, il était essentiel de mesurer, d’examiner avec précision, d’avoir des chiffres exacts et de comprendre précisément pour échapper aux suppositions et parvenir à des connaissances scientifiques fondées.

Que pensez-vous du reproche fait à la partie muséale du Forums selon lequel il reflèterait une attitude coloniale ? On demande même la restitution d’objets exposés aux pays dont ils proviennent. 

Le Humboldt Forum a catalysé et catalyse encore un débat longtemps attendu sur l’histoire coloniale allemande. Cette histoire a pris fin dès 1918 mais elle a naturellement des implications jusqu’à aujourd’hui. Il y a toute une série de preuves dans les musées d’ethnologie, des pièces en rapport direct avec le contexte colonial, et même avec la violence. Il faut donc étudier exactement dans quelles conditions ces objets sont arrivés à Berlin. Il doit y avoir restitution quand on se trouve dans un contexte d’injustice. Nous devons étudier les choses et décider avec les représentants des pays d’origine, c’est-à-dire avec les personnes qui vivent aujourd’hui dans les lieux de provenance des pièces. C’est en fait la tâche des musées nationaux de la Fondation Preussischer Kulturbesitz, qui s’en charge d’ailleurs depuis des années. Le Forum est un lieu où les questions pertinentes au niveau sociétal peuvent être discutées sous différentes perspectives, par exemple l’importance des objets comme patrimoine matériel mais aussi immatériel. Si vous voulez, il y va de sensibilisation et d’acquisition de connaissances au sens de Humboldt.

Bio :

Le Professeur Hartmut Dorgerloh est conservateur des Monuments historiques et historien de l’art. Il est depuis le 1er juin 2018 administrateur général du Humboldt-Forum à Berlin.    

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: