Parler de l’école de demain

Les jeunes s’organisent pour faire valoir leurs intérêts : un entretien avec Dario Schramm, de la Conférence fédérale des élèves.

Un cours dans un lycée de Munich
Un cours dans un lycée de Munich picture alliance/dpa

Dario Schramm est le secrétaire général de la Conférence fédérale des élèves. Il vient de passer son bac à Bergisch-Gladbach et est le délégué de son école depuis des années

Dario Schramm : « J’ai découvert toujours plus de possibilités de changement. »
Dario Schramm : « J’ai découvert toujours plus de possibilités de changement. » Blackbird Visual

Y a-t-il eu une impulsion de départ à votre engagement ?
Cela a commencé en 4e. A l’époque, je ne m’intéressais pas aux grands sujets de l’éducation, j’étais mécontent des repas proposés à la cantine dans notre école et me suis engagé pour trouver une meilleure solution. Ensuite, j’ai découvert toujours plus de possibilités de changement et me suis engagé pour les réaliser – tout d’abord au niveau du canton, puis du Land et, enfin, au niveau fédéral.

L’éducation est du ressort des Länder en Allemagne – quel est le rôle de la Conférence fédérale des élèves et quels sont ses grands thèmes ?
La Conférence réunit les déléguées et délégués des écoles de tous les Länder et décide des positions que nous défendons face au monde politique. Dans la perspective des élections au Bundestag, nous venons d’établir un catalogue de demandes de 13 pages : il va d’un plus grand nombre de projets contre le racisme à la création du travail social à l’école en passant par la numérisation.

 

Pendant la pandémie du coronavirus, la Conférence œuvre surtout à ce que son impact soit aussi faible que possible pour les élèves. Avec succès ?
En mai 2021, le gouvernement fédéral a adopté des mesures de rattrapage pour les enfants et les adolescents. Toutes ces mesures ne sont pas à 100 % à la mesure de ce que nous souhaitions mais nous avons donné des impulsions à certains thèmes, comme le soutien scolaire. 

La Conférence fédérale des élèves a-t-elle des échanges internationaux ?
Nous sommes membres de l’OBESSU, l’association européenne des organisations nationales représentant les élèves. C’est passionnant de voir comment fonctionnent les systèmes éducatifs dans les autres pays, notamment dans le cadre de la pandémie.

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: