Le tramway de Strasbourg

deutschland.de s’interroge sur l’aspect que prendra la mobilité demain: Des caisses vides ont présidé à la construction du tramway – aujourd’hui, c’est un modèle pour le monde entier.

De grandes fenêtres et un design agréable : le tramway de Strasbourg.
De grandes fenêtres et un design agréable : le tramway de Strasbourg. dpa

Avec les tramways, c’est un peu comme avec les bons vieux vinyles : on a longtemps cru qu’ils étaient passés de mode, rendus obsolètes par les nouveautés techniques et passés à la trappe. Les tramways ont dominé les transports urbains dans la première moitié du XXe siècle, mais furent supplantés dans les années 1950 et 1960, en France comme ailleurs, par les bus que l’on croyait plus souples et moins chers.

Or, dans les années 1990, les villes françaises de taille moyenne, dont le budget ne permettait pas de construire un métro et dont la circulation devenait toujours plus insupportable, revinrent au transport sur rail en surface. Grenoble et Nantes ont d’abord testé la réintroduction du tramway. Inspiré par leur exemple, Strasbourg rejeta l’idée d’un métro et adopta le tramway. Et quel tramway ! L’aménagement urbain de cette ville à la frontière de l’Allemagne est aujourd’hui un exemple pour les urbanistes du monde entier.

Une sorte de trottoir roulant, silencieux et écologique

La construction des six lignes de tramway actuelles a changé la mobilité des habitants et profondément transformé l’aspect de la ville. Si, dans les décennies d’après-guerre, les villes répondaient surtout aux besoins des automobilistes, on s’est maintenant lancé dans la reconquête de l’espace urbain par les piétons, les cyclistes et les tramways silencieux.

Les tramways de Strasbourg sont très proches du sol et presque exclusivement construits avec des côtés vitrés. Le design doit donner l’impression d’un trottoir roulant, les rames glissent sur les rails au lieu de tressauter dessus. A Strasbourg, la construction du réseau de tramways sur 46 kilomètres s’est faite en plusieurs étapes. On a d’emblée créé des zones de parking à la périphérie de la ville si bien que les automobilistes peuvent aisément se rendre dans les environs. Et on a tenu compte de l’aspect esthétique en chargeant des artistes et des designers d’aménager les stations et de créer les éléments graphiques.

En tramway vers l’Allemagne

La pollution de l’air et sonore a diminué, la qualité de la vie des habitants a augmenté – ce qui s’est vite su dans les autres centres urbains de France. Le modèle strasbourgeois a incité des villes comme Montpellier, Bordeaux ou Nancy à concevoir des transports urbains basés sur le tramway. A Strasbourg, les rames traversent même le Rhin depuis 2017 et vont jusqu’à Kehl en Allemagne.

L’enseignement que l’on en tire ?

Les tramways modernes sont silencieux et écologiques. Les vieilles lignes existent encore souvent. Mais, selon leur construction, les rails sont parfois clôturés ou découpent la ville. 

 

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: