La réapparition des loisirs classiques

Du cinéma en plein air aux randonnées en forêt : la pandémie du coronavirus a redonné de la popularité à des loisirs autrefois appréciés.

Pendant la pandémie de Covid-19 les cinémas en plein air drive-in connaissent un retour en force.
Pendant la pandémie de Covid-19 les cinémas en plein air drive-in connaissent un picture alliance/dpa

La renaissance du cinéma en plein air « drive-in »

Profiter d’un divertissement en gardant ses distances : cela est possible avec les cinémas en plein air drive-in. Inventés aux Etats-Unis en 1933, il ont longtemps été très populaires en Allemagne. Toutefois, début 2020, il n’en restait que 18 sur les 40 à l’origine – jusqu’à la pandémie de Covid-19. Les cinémas cultes connaissent maintenant un retour en force. Depuis le début du mois de mars, l’Agence fédérale des réseaux a reçu plus d’une centaine de demandes d'attribution de fréquences pour des cinémas en plein air drive-in – celles-ci sont nécessaires pour transmettre le son du film dans les véhicules.

La redécouverte des espaces de loisirs locaux

Que faire quand les restaurants et les piscines sont fermés ? Beaucoup d’Allemands donnent cette réponse : faire une randonnée. Alors que les plus mordus sont surtout attirés par les montagnes, les amateurs, depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, font des randonnées dans les paysages variés. Moins bien équipés mais pas moins motivés, ils se rendent dans les forêts voisines pendant le week-end. Depuis le début de la pandémie, par exemple, l'administration des Bois et Forêts de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a parfois enregistré le double du nombre de randonneurs dans le Parc national de l’Eifel.

Le retour aux jardins-ouvriers

Les jardins ouvriers (Schrebegarten) font partie de l’Allemagne tout comme l’« afternoon tea » fait partie de l’Angleterre. Dans près de 14 000 associations, quelque 5 millions de personnes en Allemagne font du jardinage. La crise du coronavirus a rendu une popularité insoupçonnée à ces espaces de loisirs locaux. Alors que de nombreuses personnes peuvent goûter le printemps seulement sur leur balcon, les amateurs de jardinage – armés de bêches et de saucisses pour leur gril – s’activent dans leur jardin. Ils y taillent les haies, bêchent leur terrain et entretiennent le feu des barbecues - souvent jusque tard dans la nuit.

L’heure de gloire des bricoleurs

Le bricolage est tendance depuis longtemps – le DIY, do it yourself, est connu dans le monde entier. Depuis la quarantaine due au coronavirus, le bricolage s’est encore développé. Qu’il s'agisse de couture, de menuiserie ou de rénovation, presque chaque personne bricole pendant la crise du coronavirus. Ce sont surtout les grandes surfaces de bricolage qui en profitent. Elles connaissent une véritable ruée, surtout au rayon des articles de jardin. Ce n'est pas étonnant car, s’ils ne peuvent pas partir cet été, les Allemands veulent passer leurs vacances au moins dans un jardin agréable avec de nouvelles plantes. 

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: