Des débuts difficiles

En 2015, des centaines de milliers de réfugiés sont arrivés en Allemagne. Sont-ils intégrés aujourd’hui dans le marché du travail allemand ? Un aperçu.

Des réfugiés dans un projet de formation dans l’industrie automobile
Des réfugiés dans un projet de formation dans l’industrie automobile picture alliance/dpa

Combien de réfugiés travaillent ?

Environ 36 % des réfugiés arrivés en Allemagne entre 2013 et 2016 ont aujourd’hui un emploi, indique une enquête du DIW à Berlin (Institut allemand de recherches économiques). « Un salarié sur quatre a un emploi à temps plein ou à temps partiel, 6 % suivent une formation », dit Felicitas Schikora, collaboratrice scientifique au Panel socio-économique (SOEP)du DIW. Les autres ont un emploi marginal, font un stage ou suivent une formation complémentaire. « Inversement, 64 % sont sans emploi, cela peut paraître important », dit-elle. Mais la tendance est évidente : toujours plus de réfugiés trouvent un travail.

Quels sont les obstacles à l’intégration dans le marché de l’emploi ?

« C’est un processus qui dure un certain temps », dit Mme Schikora. Souvent, les réfugiés ne sont pas préparés à venir en Allemagne. Ils n’ont en général aucune ou une très faible connaissance de l’allemand. En outre, la reconnaissance des qualifications acquises dans leur pays d’origine dure longtemps – lorsqu’elles le sont.

Dans quels secteurs travaillent les réfugiés ?

L’enquête du DIW montre que 51 % d’entre eux ne travaillent pas dans le métier qu’ils ont appris dans leur pays d’origine. La plupart travaille en Allemagne dans le secteur de la production, dans la restauration, les transports et la logistique ou la santé et le social.

Comment les réfugiés peuvent-ils réussir sur le marché de l’emploi ?

Le plus important, c’est l’éducation, dit Mme Schikora. Les réfugiés doivent en outre être informés très tôt et en profondeur sur le fonctionnement du marché de l’emploi. Et les offres de préparation au marché du travail doivent être adaptées aux personnes. Pour les femmes seules avec enfants, par exemple, ces offres devraient s’accompagner d’une possibilité de garde des enfants. 

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: