Les Allemands et leur alimentation

Viande, pommes de terre et bière – les clichés sur les boissons et les repas des Allemands sont-ils actuels ?

dpa/Sven Hoppe - consumption

Comme souvent dans les clichés, ils contiennent un grain de vérité mais restent néanmoins des clichés, utilisés pendant des années et confirmés par des images percutantes comme celles de la Fête de la bière à Munich. Or le jarret de porc et les flots de bière ne sont pas au menu quotidien des Allemands.

Pour la consommation de viande, l’Allemagne ne fait même pas partie des Top-ten. Ici, les Etats-Unis viennent en tête avec 120 kilos de viande par personne et par an. L’Allemagne en consomme, elle, 88 kilos et la tendance est à la baisse. En 2013, la consommation recula de deux kilos par habitant. Un nombre croissant de gens veillent à la qualité de la viande et préfèrent payer plus et consommer moins. Parallèlement, le groupe de ceux qui renoncent à la viande et deviennent végétariens ou végétaliens augmente. Un sens plus aigu des conditions d’élevage des animaux et des modes de production de la viande s’associe à un mode de vie plus sain.

De l’eau plutôt que de la bière

Il faut aussi corriger le cliché sur la bière. Ici, les Allemands ne sont pas champions du monde, ni même champions d’Europe, ce sont les Tchèques, chacun d’entre eux buvant 144 litres par an en moyenne. Les Allemands, avec leurs 107 litres par an, sont battus. La consommation de bière recule d’environ deux litres par personne et par an. Les Allemands préfèrent souvent boire de l’eau minérale, près de 150 litres par personne et par an. Même l’image du « roi allemand de la patate » n’est plus vraie. Chaque Allemand en mange environ 60 kilos par an, ce qui n‘est rien comparé à la Russie (250 kilos) ou à l’Ukraine (200 kilos). La consommation la plus faible de pommes de terre est le fait de l’Amérique du Sud, dont elle est pourtant originaire.

Salon de l’alimentation du 10 au 14 octobre 2015 à Cologne

www.anuga.de

© www.deutschland.de