TdT_Wein_21032017

Plus que du Riesling

Quelles sont les tendances dans le vin allemand ? Peut-on apprendre à déguster le vin ? Des conseils de la grande sommelière allemande Christina Hilker.

Mme Hilker, quelles tendances marquent actuellement ce pays viticole qu’est l‘Allemagne ?

Quand il s’agit de l’Allemagne comme pays du vin, le monde entier pense tout d’abord au riesling mais le pays a beaucoup plus à offrir. Début 2017, j’ai constaté un fort intérêt des viticulteurs néo-zélandais pour le Spätburgunder allemand. Il existe surtout nombre de jeunes viticulteurs allemands qui empruntent des voies nouvelles, avec des groupes comme « Maxime Herkunft Rheinhessen » ou « Generation Pinot » au pays de Bade.

Quelques exemples de ces voies nouvelles ?

L’« Orange Wine », par exemple, est tendance. Pour simplifier, disons que ce sont des vins blancs assez naturels, produits comme des vins rouges en laissant le moût fermenter. Il faut s’habituer à ces vins, moins en raison de leur couleur que de leur arôme parfois très complexe et de notes intenses en bouche. Il existe des Orange Wines très séduisants. Une autre tendance lancée par les jeunes viticulteurs allemands est le retour aux atouts de la région viticole concernée. Les jeunes montrent ainsi qu’il y a bien plus que le riesling, on redécouvre différentes sortes de burgunder dans le Palatinat, le silvaner en Franconie ou le lemberger au Wurtemberg.

Tout le monde n’apprécie pas le vin. Peut-on apprendre à l’aimer ?

Oui, mais le vin avec lequel je commence fait toute la différence. Les jeunes ont plus de facilité avec des vins aux arômes vigoureux, par exemple avec un rosé aux arômes de fraise et de cerise ou un sauvignon blanc aux notes de groseille rouge ou de groseille à maquereau. On s’essaiera peu à peu aux goûts de pierre et de terre, plus complexes. On développe son sens du goût quand on teste nombre de vins. On a souvent une révélation quand un vin, dégusté seul, ne nous séduit pas mais est ressenti comme étant excellent quand on le boit avec certains plats. La cuisine régionale allemande connaît naturellement d’innombrables associations entre le vin et la cuisine. Le riesling du Rheingau avec une tarte aux oignons ou un lemberger avec des joues de veau et des pâtes souabes sont de bons exemples en la matière.

Entdecke DE : les zones viticoles allemandes

ProWein à Düsseldorf : le salon mondial du vin et des spiritueux

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires