De bonnes idées contre le manque d’eau

L’eau est rare dans nombre de régions du monde et le changement climatique aggrave la situation. Des concepts novateurs aident à économiser l’eau. 

 Nombre de régions luttent déjà contre la pénurie d‘eau.
Nombre de régions luttent déjà contre la pénurie d‘eau. picture alliance / Photoshot

Une agriculture urbaine à circuit d’eau fermé  

Produire des aliments dans les villes est une tendance d’avenir dans l’agriculture. L’aquaponie est une approche utilisant très peu d’eau. Cette méthode développée en Allemagne associe la pisciculture et les cultures potagères. Elle réutilise l’eau utilisée pour l’élevage de poissons pour des plantes dont les racines pendent directement dans l’eau. L’eau contenant beaucoup d’ammoniaque en raison des déjections des poissons, une étape intermédiaire est nécessaire : des bactéries transforment l’ammoniaque en nitrate que les plantes absorbent par leurs racines. L’eau exempte de nitrate retourne ensuite dans les bassins des poissons. Avec ce circuit fermé, cette méthode est particulièrement intéressante pour les régions connaissant des pénuries d’eau.

Economiser de l’eau en agriculture grâce à des capteurs  

Un très grand volume d’eau utilisée en  agriculture s’évapore ou s’écoule, inutilisée, dans la terre. La société allemande ZIM Plant Technology a donc mis au point des capteurs installés sur les feuilles qui déterminent le volume d’eau dont les plantes ont besoin. Comme un appareil de mesure de la pression artérielle chez l’homme, les capteurs mesurent la pression interne des cellules des feuilles et transmettent les données à un serveur. L’intensité de la pression dans les cellules indique si les plantes sont bien ou mal irriguées. Elles peuvent ainsi être irriguées de manière optimale.

Toutes les plantes n’ont pas besoin de capteur : pour un champ de 20 hectares, un agriculteur a tout juste besoin de six capteurs.
Toutes les plantes n’ont pas besoin de capteur :
pour un champ de 20 hectares, un agriculteur a tout juste besoin de six capteurs.
picture alliance / ZB

Extraire de l’eau de l’air

Fournir de l’eau potable à la population mondiale est l’un des plus grands défis de demain – notamment dans les mégapoles ou les régions particulièrement arides. Or elles ont aussi de l’eau, sous forme d’humidité dans l’air. L’Institut Fraunhofer de génie des interfaces et biotechnologie a mis au point un procédé qui extrait l’eau de l’air. Une solution saline très concentrée absorbe l’humidité ambiante. L’eau est séparée de la solution ainsi diluée par un évaporateur à vide. L’installation fonctionne à l’éolien ou à la photovoltaïque, étant ainsi en autarcie énergétique et neutre en carbone. Actuellement, une installation de démonstration est testée sur plusieurs sites pour optimiser la technologie.     

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: